Corfou (Kerkyra en grec) c’est une île, mais c’est aussi une ville. La ville de Corfou, sur l’île de Corfou. On s’y perd un peu non ? Néanmoins, Corfou Ville est une étape incontournable de tout touriste en goguette sur l’île, comme en témoignent les milliers de personnes débarquées régulièrement des immenses bateaux de croisière qui accostent au port. Mais ne vous méprenez pas, c’est un endroit que j’ai vraiment beaucoup aimé et qui mérite de s’y attarder. Certes il y a beaucoup de monde dans le centre ultra touristique, vers la forteresse et le liston, la place principale de la ville. Mais il suffit de s’éloigner un peu, de se perdre dans les ruelles du vieux Corfou pour retrouver une toute autre ambiance, populaire et authentique. Tout ici a un air des petites villes italiennes : le linge qui sèche dans les ruelles étroites, les maisons aux murs jaunes et aux persiennes vertes ou bleues, les scooters posés sur les trottoirs, les gens qui discutent aux portes des maisons, la vie quotidienne qui se déroulent sous nos yeux. Pour un peu, on se croirait dans les rues de Côme ou de Menaggio. Pas si étonnant quand on sait que les Vénitiens ont occupés l’île du XVème au XVIIIème siècle et y ont donc laisser une forte influence.

Petit tour de la ville selon les « quartiers » que nous avons traversé (nous n’avons pas tout vu) avec des ambiances différentes.

La ville touristique

Des maisons bourgeoises, des boutiques haut de gamme ou des échoppes de souvenirs à chaque pas de porte, des restaurants à foison, des touristes en short et robettes dans tous les coins, pas de doute, la belle Corfou attirent une foule de visiteurs. A raison, malgré la foule, il fait bon se promener sous les arcardes des grandes artères ou à l’ombre des étroites ruelles, faire du lèche vitrine, éviter les étals de souvenirs qui empiètent sur les trottoirs. Bienvenue à Kerkyra !

La vieille ville

La foule semble avoir mystérieusement disparue. Dans les ruelles, le linge sèche aux fenêtres, les petites échoppes populaires remplacent les boutiques à souvenirs. On croise des épiceries, des teintureries, des boulangeries, des boucheries, des bijoutiers avec des fours à métaux dans l’arrière boutique. Il y a des bougainvillers et des orangers dans les jardins, des fleurs aux bords des fenêtres. L’ambiance y est sereine, populaire, les gens reviennent du boulot, ou de courses, leurs sacs à bout de bras, ça discute et fume en terrasse des bistrots ou sur les pas de portes.  N’hésitez pas à sortir des grandes avenues du quartier touristique pour vous perdre dans les ruelles les plus éloignées de la vieille ville.

Le marché

En sortant des ruelles de la vieille ville, en direction de la nouvelle forteresse, on entre dans les quartiers récents et populaires, très animés. Au pied de la forteresse, se tient tous les matins le marché de la ville : poissons fraichement pêchés, fruits et légumes méditerranéens, miel grec très réputé, … on trouve ici les produits de base.

La vieille forteresse

On ne peut pas visiter Corfou sans aller faire un tour à la vieille forteresse (4€/personne). On y accède par une passerelle depuis la grande Esplanade. Située sur un promontoire rocheux, séparée de la ville par un canal où dorment les petits bateaux de pêche, la vieille forteresse offre une vue imprenable sur la ville !

 Corfou au bord de l’eau

Parce que c’est aussi un port de pêche, un port de plaisance, l’eau est omni-présente à Corfou. N’hésitez pas à vous promener sur le bord de mer : admirez les eaux cristallines de la mer ionienne aux multiples reflets de bleu et de vert au pied de la vieille forteresse, cherchez le port de pêche et regardez les chalutiers et bateaux qui se reflètent dans une eau toujours aussi claire et poursuivez votre chemin jusqu’aux grands bateaux de croisière arrimés non loin de là !

Infos pratiques

Combien de temps : 1/2 journée à 1 journée. Nous y avons passé 2 demi-journées, une en début de séjour et l’autre à la fin.

Se garer : vous pouvez tenter votre chance à proximité du port, nous y avons trouvé une place à l’entrée de la vieille ville. Sinon, il y a un grand parking, à 3€ la journée, au pied de la vieille forteresse, à côté de l’esplanade principale de la ville.

7 commentaires : “Corfou Ville”

  1. Merci « Jomaya » pour votre joli blogue, vos commentaires pratiques et réalistes et vos superbes photos. Nous sommes à Corfou et profitons à fond de vos conseils !
    Je vous souhaite de continuer vos beaux voyages !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.