9 Mai 2014

c’est de nouveau accompagnés par un beau soleil que nous prenons la direction du Sud du Lac de Côme avec dans l’idée de visiter 2 des emblèmes du lac : Como et Bellagio. Le secteur est beaucoup plus touristique que le Nord et ça se ressent dans la conduite. La zone est assez densément peuplé, les villages se succèdent. Les rues sont toujours aussi étroites et lorsqu’un bus de tourisme veut croiser un camion, ça peut poser qq problèmes. C’est ainsi que nous nous sommes retrouvés plusieurs fois bloqués à attendre que les conducteurs s’entendent sur qui passera le premier. Mais finalement, nous arrivons à Côme.On trouve une place de parking juste à côté du centre historique, vers le Duomo. Quelle chance !

Côme est LA grande ville du lac mais la zone historique est relativement concentrée et on en fait le tour rapidement.

A voir à Côme :

  • Le Duomo et les différentes églises de la ville, jolies mais on est loin de la magnificence des édifices de Florence ou de Sienne en Toscane.
  • Se promener dans les ruelles de la vieille ville, admirer les bâtiments, y faire du shopping dans les boutiques de luxe, prendre un verre à la terrasse de l’un des nombreux cafés de la ville.
  • Déambuler le long du lac sur la Passeggiata Lino Gelpi récemment aménagée pour une promenade qui vous emmènera du centre ville (Piazza Cavour) jusque dans un parc ombragé, jardin idéal pour les jeux d’enfants, où trône un bizarre monument : Le Tempio Voltiano dédié à la mémoire de Volta, originaire de Côme et inventeur de la pile.
  • Faire un petit tour sur le port et prendre la passerelle qui s’enfonce dans le port pour admirer les petits et gros bateaux des veinards qui peuvent ainsi se déplacer à leur guise sur le lac (et éviter donc circulation difficile et bouchons)
  • Prendre le téléphérique qui mène en haut de la colline de Brunate pour une vue dégagée sur la ville et le lac, et en profiter pour faire une petite randonnée sur les chemins de la colline. Nous avons zappé cette étape parce que prendre le téléphérique avec le chien, ce n’était pas possible.

Côme - ItaliaCôme - ItaliaCôme - ItaliaCôme - ItaliaCôme - ItaliaCôme - ItaliaCôme - ItaliaCôme - ItaliaCôme - ItaliaCôme - ItaliaCôme - ItaliaCôme - ItaliaCôme - ItaliaCôme - ItaliaCôme - ItaliaCôme - ItaliaCôme - ItaliaCôme - ItaliaCôme - Italia

Côme m’a laissé un sentiment mitigé. C’est une jolie ville, propre, bien aménagée avec un énorme intérêt que d’être en bordure du lac. Mais je l’ai trouvé sans âme, sans le charme habituel des petits villages ni le luxe et la grandeur d’autres villes italiennes. Hautaine et froide, je crois que c’est le mot qui convient… Nous y passerons finalement peu de temps. Après un déjeuner au soleil sur la terrasse du restaurant Caicco (pas mal mais un peu cher), nous prenons la direction de Bellagio, au croisement des 2 branches du lac.

5 commentaires : “Côme”

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.