Jeudi 21 novembre 2013 – Le tour des Baies de Nouméa

Voilà, le voyage touche à sa fin, c’est notre dernier jour calédonien : cette nuit, nous serons dans l’avion du retour. Rien de vraiment prévu pour cette dernière journée, si ce n’est de profiter au maximum de nos dernières heures à Nouméa. Lever de bonne heure, nous partons avec Léa, direction le centre de Nouméa. Elle part bosser tandis que nous nous dirigeons vers le marché à Port Moselle, où nous faisons quelques derniers achats souvenirs. Puis promenade sur le port de plaisance où nous admirons les beaux voiliers.

 Port Moselle - Nouméa - Nouvelle CalédoniePort Moselle - Nouméa - Nouvelle Calédonie

Nous avions envisagé de faire une excursion au phare Amédée mais il est un peu tard et nos finances sont un peu justes en cette fin de vacances. Peut être l’ilot Maitre alors ? accessible en bateau taxi depuis l’Anse Vata, comme l’Ile aux Canards. Comme il est encore tôt, nous décidons de rejoindre l’Anse Vata à pied, en longeant la côte. Un bon petit bout de promenade. 6km environ, mais il fait beau et nous avons tout notre temps. Par contre, Nouméa est une succession de collines, ça monte, ça descend, c’est un (tout petit) peu sportif. Nous faisons des pauses régulièrement pour admirer les points de vue offerts par les différentes baies que nous passons. Après Port Moselle, la baie de l’Orphelinat, ses voiliers et quelques bateaux de pêche. De l’autre côté de Port Moselle, le centre commercial de la Marina où nous faisons un arrêt dans la boutique Tricot Rayé pour acheter les fameux Tee Shirts calédonien.

 Baie de l'Orphelinat - Nouméa - Nouvelle CalédonieBaie de l'Orphelinat - Nouméa - Nouvelle CalédonieBaie de l'Orphelinat - Nouméa - Nouvelle Calédonie

Ensuite, la fameuse Baie des Citrons, ses multiples boutiques et restaurants tout le long du front de mer. Petite balade dans les boutiques et arrêt pour un café. Le soleil commence à cogner fort.

Enfin, la longue Anse Vata et sa belle plage. Il y a beaucoup de monde sur la plage aujourd’hui. Et beaucoup de vent aussi, il y a de grosses vagues, la baignade est compromise et il n’y a guère d’intérêt à partir sur l’Ilot Maitre si ce n’est pas pour se baigner. Nous abandonnons donc l’idée. Nous nous posons sur la plage de l’Anse Vata, profitons du lieu et cherchons une activité alternative pour l’après midi. Finalement ce sera le Centre Culturel Tjibaou. Mais d’abord, il faut déjeuner. Beaucoup d’hésitations, pas grand chose qui nous tente vraiment, pas trop faim, finalement ce sera Quick. Pas vraiment typique, mais au point c’est rapide. Et puis nous prenons une super glace au glacier d’à côté avant de repartir.

 Anse Vata - Nouméa - Nouvelle CalédonieAnse Vata - Nouméa - Nouvelle Calédonie

Le Centre Culturel Tjibaou

Première étape : le bus pour le centre ville. Arrêt du bus. 2 bus passent, s’arrêtent, mais ils sont réservés uniquement aux touristes débarqués des cargos australiens. 20 min plus tard, enfin un bus de ville. On descend sur la place des Cocotiers et demandons des renseignements sur le moyen le plus facile de nous rendre au Centre Culturel Tjibaou. Réponse : le bus qui part de la Gare Routière, derrière le Marché sur Port Moselle. 10 min de marche plus tard, nous voilà à attendre sur les bancs de la gare routière. Visiblement nous sommes les seuls touristes ! Plusieurs bus arrivent et repartent, mais pas pour notre discussion. 30 min plus tard, le bus tant attendu arrive enfin. Nous nous installons et c’est parti pour 30 min de bus à travers Nouméa. 15h, nous voilà enfin arrivés au Centre Culturel Tjibaou. Malheurusement nous arrivons 30 min trop tard pour assister au spectacle du chemin kanak qui a lieu les mardi et jeudi à 14h30 (sur réservation) qui raconte le chemin initiatique du premier homme, les prémices de la culture kanak. Tant pis, nous nous contentons de l’entrée classique (500 XFP/pers, environ 4€). Nous commençons la visite par les extérieurs du centre culturel, le chemin kanak donc, son parcours végétal et ses totems / statues. C’est un bon moyen d’apprécier l’architecture du Centre, conçu par l’architecte Renzo Piano et inauguré le 4 mai 1998. Plusieurs bâtiments, vision moderne de la case kanak traditionnelle en cours de construction. Je trouve ça très beau et bien intégré au parc environnant. Nous continuons ensuite par la visite des différentes cases, chacune étant consacrée à un aspect de la culture kanak, le but du centre étant d’en faire un outil de développement de la culture kanak. Beaucoup d’espaces destinés à la production culturelle moderne. Un espace un peu historique consacré à Jean Marie Tjibaou, dont la vie est intimement lié à l’histoire moderne de la Nouvelle Calédonie : il fut à la tête du FLNKS et se battit pour la reconnaissance des droits et de la culture kanak et l’indépendance de la Nouvelle Calédonie. Après les événements d’Ouvéa, il signa les accords de Matignon qui accordent de nouveaux pouvoirs au gouvernement calédonien, un premier pas vers une indépendance éventuelle. Il fut assassiné peu après par un indépendantiste fervent. Ce fut très intéressant de découvrir cet aspect de la Nouvelle Calédonie, avec une belle iconographie. D’ailleurs, le centre mérite vraiment d’y passer quelques heures pour mieux appréhender la culture kanak. Nous y avons passé un bon moment.

 Centre Culturel Tjibaou - Nouméa - Nouvelle CalédonieCentre Culturel Tjibaou - Nouméa - Nouvelle CalédonieCentre Culturel Tjibaou - Nouméa - Nouvelle CalédonieCentre Culturel Tjibaou - Nouméa - Nouvelle CalédonieCentre Culturel Tjibaou - Nouméa - Nouvelle CalédonieCentre Culturel Tjibaou - Nouméa - Nouvelle CalédonieCentre Culturel Tjibaou - Nouméa - Nouvelle CalédonieCentre Culturel Tjibaou - Nouméa - Nouvelle CalédonieCentre Culturel Tjibaou - Nouméa - Nouvelle Calédonie

Retour par le bus à Port Moselle où nous arrivons pile à l’heure pour retrouver Léa et boire un verre sur le Port. Dernier détour par l’appartement où nous prenons une dernière douche et terminons les bagages. Notre dernière soirée se passera au tour d’un verre et de tapas avant un dernier au revoir dans le hall de l’aéroport. Nous n’avons pas vraiment envie de repartir. Ces 3 semaines ont passé tellement vite que nous avons l’impression d’être arrivés hier. Et pourtant, nous repartons la tête pleine de souvenirs, plus riches de toutes ces rencontres, de toutes ces aventures, de tout ces paysages magnifiques et tellement différents. C’était un voyage magique, certainement le plus beau que nous n’ayons jamais fait, loin devant tous les autres. A tel point que nous nous promettons de revenir dans quelques années.

Notre avion décollera à 1h du matin, le vendredi 22 novembre. 28 h de voyages de nouveau, rien à signaler, vols sans encombre, confort top. La tête tellement pleine de souvenirs et tellement fatigués que je passerai une bonne partie des 3 vols à dormir, moi qui n’arrive jamais à m’assoupir plus de quelques minutes, c’est un fait à relever ! Tokyo, puis Helsinki puis Francfort. Et enfin la maison. Quelques mois plus tard, j’ai toujours en tête tous ces paysages et ces rencontres. Impossible à oublier. Je regarde avec plaisir toutes ces photos en me disant que, oui, c’est certain, nous reviendrons dans ce petit paradis !

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.