• De retour en France, il est temps de faire un bilan de notre voyage en Nouvelle Calédonie. Alors, notre avis sur ces 3 semaines dans ce paradis du bout du monde ? le voici en quelques items …

Le transport

  • Transport aérien :
    • un vol de 27h d’aéroport à aéroport, cela peut faire peur. Mais l’expérience nous a montré que c’est très supportable avec une compagnie aérienne correcte. Entre les escales, les films, les repas, les petites siestes, le temps passe finalement « relativement » vite.
    • Pourquoi Francfort ? d’abord, parce que pour le même trajet aux mêmes dates avec la même compagnie, le billet coûte presque 200€ de moins par personne qu’au départ de Paris (économie non négligeable). ensuite, parce que Francfort est plus accessible pour nous qui habitons dans l’Est de la France que Paris et le parking y est beaucoup moins cher (90€ les 3 semaines en payant à l’avance par internet et le parking est au pied du terminal).
    • Pourquoi Finnair ? le prix d’abord, l’optimisation des trajets ensuite avec des durées d’escales minimale pour un voyage qui dure entre 27 et 29h. le confort ensuite. l’expérience nous a donné raison : les sièges sont confortables, suffisamment espacés, le choix de films et autres divertissement impressionnant (et récent) et le service à bord très bien (notamment les repas). Finalement, le voyage sera agréable, malgré la longueur.
    • n’hésitez pas à comparer les compagnies aériennes, à bouger vos dates de qq jours et si vous n’êtes pas trop loin d’un aéroport étranger – Bruxelles, Francfort – à vérifier aussi de ce côté là
    • Budget pour 2 personnes : 2700€ (réservation février pour un vol en novembre) (n’hésitez pas à comparer les compagnies aériennes, à bouger vos dates de qq jours et si vous n’êtes pas trop loin d’un aéroport étranger – Bruxelles, Francfort – à vérifier aussi de ce côté là)

 

  • Transport en Nouvelle Calédonie :
    • L’avantage de connaître quelqu’un sur place c’est de pouvoir éventuellement se faire prêter une voiture sur place (Merci Léa, Merci Vincent !), ce fut notre cas en début de séjour.
    • Pour le tour de Grande Terre, nous avons tout de même loué une voiture chez Europcar : pour 5 jours, catégorie type Mégane, kilométrage illimité : 150€ (mais avec le passeport gourmand de la cousine, soit 40 ou 50% de remise, donc 300€ plein tarif, on doit pouvoir trouver mieux chez les loueurs locaux, mais là, le tarif défiait toute concurrence).
    • L’essence est moins chère qu’en France (entre 150 et 160XFP le litre soit 1,3€ environ le litre de SP95). Attention aux stations services, dès que l’on sort de Nouméa et des agglomérations, les stations  s’espacent beaucoup (notamment dans le sud).
    • Les routes principales sont plutôt en bon état, les secondaires sont parfois plus délicates : nid de poules, dégradations, voir parfois, transformation en piste. On comprend la quantité phénoménale de 4×4 qui circulent sur les iles. Attention aussi à la conduite locale, notamment la nuit.
    • Pour se rendre sur les îles Loyauté et l’île des pins, 2 solutions :
      • le bateau Ferry : le Betico. C’est le moins cher mais aussi le plus lent (4h pour relier Nouméa à Maré par exemple), avec qq rotations par semaine. Testé pour aller à Maré, nous avons eu de la chance d’avoir une mer d’huile, sinon, parait-il, que le mal de mer y est fréquent ! (tarif pour un Aller simple à Maré : environ 65€, pour l’île des Pins : environ 45€)
      • les vols Air Calédonie : plus cher mais plus rapide (1/2h pour relier Nouméa à l’île des Pins par exemple) avec plusieurs rotations par jour. Testé pour aller à l’île des Pins (tarif pour un A/R Nouméa – Ile des Pins : 145€, mais j’avais réservé tardivement, en s’y prenant plus tôt, on a de meilleurs tarifs)
    • Sur Nouméa, on se déplace en bus : 210 XFP (1,75€).
    • Budget pour 2 (vols intérieurs, voiture, essence, betico, bus …) : 850 € environ (avec les avantages précédemment cités, compter plus pour 10 jours de locations de voiture sur la Grande Terre)

 

Hébergement

je crois que nous avons testé à peu près toutes les formes d’hébergement sur la Nouvelle Calédonie. C’est un poste très élevé du budget voyage, surtout si on cherche un certain confort :

  • le camping : compter entre 5 et 10€ l’emplacement pour une tente. Certains campings proposent la location de matériel. Confort sommaire mais emplacements souvent ombragés, des tarés à disposition pour les repas, des sanitaires spartiates (eau froide uniquement) mais propres et des points de vue souvent sympas. C’est la solution la plus économique, surtout si on possède le matériel (ou qu’on vous le prête, merci encore Léa). Nous en avons testé 3 lors de notre séjour en Grande Terre (le camping des chutes de la Madeleine dans le Sud, celui de Babou Côté Océan à Hienghène et le camping de la plage de Poé à côté de Bourail) (voir récit).
  • l’accueil en tribu (ou gîte) : directement chez l’habitant dans les tribus, pour un hébergement traditionnel (attention, confort parfois sommaire) et surtout un chouette moment de partage et d’échange culturel avec la population kanak. C’est l’hébergement principal dans les îles Loyauté. Testé à Maré et malgré les conditions sommaires, ça reste un très grand moment du voyage. Compter entre 30 et 70€ la nuit pour 2 personnes en case traditionnelle.
  • l’hôtellerie, chambres d’hôtes et refuges : des tarifs variés pour un hébergement moyen et haut de gamme. Compter 100€ minimum la nuit pour 2 avec les petits déjeuners. Le niveau de confort va de correct à luxe. Il faut savoir que les hôtels sont assez rares sur la Grande Terre, en dehors de Nouméa, et encore plus dans les îles et sont souvent très chers. Les refuges restent un bon rapport qualité / prix. Testés au cours du voyage : le Kanua Terra Ecolodge dans le Sud de Grande Terre à Port Boisé (catégorie haut de gamme, tarif élevé, vérifier les promos de dernière minute), le refuge de Farino, le refuge du Cerf à Koné et le gîte Nataiwatch à l’île des Pins (je le classe dans cette catégorie, bien qu’il s’agisse d’un gîte car vu le contexte ultra-touristique, on est plus dans l’hôtellerie que dans l’accueil chez l’habitant).
  • Pensez à réserver dans les hôtels et refuges, c’est souvent plein même en semaine, je m’y suis pris tard et j’ai failli avoir de mauvaises surprises (notamment à l’île des Pins). Pour les campings, pas de réservation sauf si vous souhaitez louer le matériel.
  • Un conseil pour limiter le budget : faites comme nous, alterner les hébergements « sommaires » (camping et tribu) avec les hébergements plus « conforts » qui permettent de passer une meilleure nuit (et de prendre une douche chaude !)
  • Notre budget pour 2 pour 3 semaines (hors nuits sur Nouméa où Léa nous hébergeait gracieusement) : 1000€

Repas

le coût de la nourriture est bien plus élevé en Nouvelle Calédonie qu’en métropole. On a alterné pique-nique, snacks et resto.

  • pique nique & snack : dans les 2 cas, compter une dizaine d’euro par personne et par repas.
  • resto : plus cher sur Nouméa qu’en brousse. Compter environ 15€ pour un plat et une trentaine d’euros pour un menu. Pour 2, en moyenne, un resto nous a coûté 70€ (2 plats + boissons)
  • possibilité de repas chez l’habitant (pour goûter le traditionnel bougnat cuit dans la feuille de bananier par exemple), en réservant à l’avance.
  • Attention en brousse, les supérettes et snacks sont rares et concentrés sur les villages. Prévoir les pique nique à l’avance. De même, les resto ouverts le soir sont rares ou sur réservation.
  • Budget repas pour 2 pour 3 semaines : 900 €

Loisirs

le budget loisir est assez semblable à ce que l’on peut trouver ailleurs.

  • entre 5 et 10 € les entrées dans les parcs naturels, à l’aquarium, au centre culturel
  • entre 12 et 15€ la location de VTT à la journée
  • entre 50 & 100€ les excursions à la journée.
  • Budget pour 2 personnes pour 3 semaines (sans abus) : 700 € environ
  • Coût total : 6200 € pour 3 semaines à 2 (on comprend mieux pourquoi la destination n’est pas plus prisée des touristes métropolitains et pourquoi nous avons surtout croisé des personnes en voyage de noces !)

Itinéraire

Notre itinéraire avait quand même quelques contraintes, notamment l’envie de passer du temps avec notre cousine (donc retour sur Nouméa les WE) et le WE à Maré dont les dates étaient imposées (fête du vivanneau oblige). Sinon, je pense que l’organisation aurait été un peu différente. Voici ce que je conseillerais :

  • commencez par passer 3 jours à Nouméa à votre arrivée, histoire de vous remettre du décalage horaire et de vous adapter au rythme local. Visitez le centre-ville, les baies, l’îlot Canards ou l’ilot Maitre. Faites une excursion journée au Phare Amédée. Testez la vie nocturne sur l’Anse Vata ou la Baie des Citrons.
  • 3 jours dans le Sud de Grande Terre : La rivière bleue, les chutes de la Madeleine, Yaté, Port Boisé, Prony. On peut rajouter une journée pour prendre son temps et explorer les pistes rouges du Sud.
  • 8 jours sur le Nord de Grande Terre, idéalement : Nous en avions passé que 5 pour explorer une partie du Nord (Sarraméa, Farino, Poindimié, Hienghène, Koné, Bourail). C’était sympa mais trop intense, clairement il faudrait au moins 3 jours de plus pour tout voir (mine de rien, les temps de trajet sont longs). On a zappé la côte Nord par manque de temps préférant la traversée Hienghène / Koné par Tiwaka. Idéalement :
    • 1 journée sur Sarraméa / Farino (parc des Grandes Fougères)
    • 1 journée pour la traversée Sarraméa / Poindimié via Houailou (très chouette mais pas très rapide)
    • 1 journée sur Poindimié avec exploration des îlots et de la côte (ce que nous n’avons pas eu le temps de faire)
    • 1 journée sur Hienghène & environs
    • 1 journée pour remonter vers l’extrémité Nord via Pouebo
    • 1 journée dans le Nord + descente sur Koné pour la nuit
    • 1 journée sur Bourail.
  • 4 jours à Maré ou une autre île Loyautés. Bien pour une première approche. En général, je pense qu’il faut prévoir 5 jours sur chaque île Loyauté pour avoir le temps de la découverte et s’imprégner de l’atmosphère si particulière des îles (nous n’avons fait que Maré, Lifou et Ouvéa attendront notre prochain voyage)
  • 3 jours sur l’île des Pins. 2 jours, c’était bien, mais une journée de plus aurait été bien occupée aussi !
  • 1 ou 2 jours à Nouméa avant de repartir pour faire les derniers cadeaux souvenirs, visiter l’aquarium ou le centre culturel Djibaou et revenir doucement à la civilisation avant de reprendre l’avion du retour.

Nos endroits préférés ?

  • Le sud de Grande Terre et ses paysages aux couleurs incroyables
  • Maré : pour l’expérience unique de la vie en tribu, la gentillesse des habitants, le bleu incroyable de la mer et les paysages paradisiaques
  • Les paysages de la Chaîne sur Grande Terre et la corniche calédonienne : la montagne à quelques kilomètres de la mer, des paysages vierges de toute activité humaine (ou presque)
  • L’île des Pins : la carte postale touristique et ses plages à couper le souffle (même si j’ai trouvé ça clairement touristique et que je trouve que les plages de Maré n’ont rien à envier à celles de l’île des Pins)

Pour la culture ?

  • le centre culturel Djibaou à Nouméa pour la culture et l’art kanak contemporain
  • le Fort Teremba pour l’histoire du bagne calédonien (à voir avant les vestiges du bagne à l’Ile des Pins, ça donne une autre dimension historique et émotionnelle à ces ruines)

Alors ?

Bien évidemment, nous sommes revenus de la Nouvelle Calédonie avec des étoiles pleins les yeux, des souvenirs pleins la tête et une seule envie : pouvoir repartir un jour pour ce paradis à l’autre bout du monde. Ou comment tout oublier en 3 semaines.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.