Dernier article de notre épopée hawaienne, derniers jours dans la magie d’Hawaii. Nous quittons Kauai en début d’après-midi, direction l’île capitale : Oahu. Honolulu nous attend. Après 10 jours au coeur de la nature sauvage et verdoyante, le retour à la civilisation ne sera-t-il pas trop violent ? Le retour sur les grandes autoroutes à dix mille voies et aux nombreux échangeurs dès la sortie de l’aéroport pourrait prédire le pire. On se sent un peu perdus. A vrai dire, lors du choix de l’itinéraire, nous avons pas mal hésité à passer quelques jours à Honolulu, de peur d’être déçus, on ne sait même pas trop de quoi d’ailleurs. Et puis, finalement, nous avons choisi d’y passer nos 2 derniers jours et quelques heures juste pour prendre le pouls de la cité, en tâter l’ambiance. Lui laisser une chance de nous surprendre tout en attendant rien de spécial. Comme nous avons bien fait.

Ici aussi, la magie hawaïenne opère, il règne à Honolulu un mélange d’agitation propre aux grandes villes et d’indolence typique des climats tropicaux et des stations balnéaires.  On vit à la cool ici, on profite de la vie et de la plage, on fait la fête. On doit avoir l’impression d’être en vacances toute l’année.  On croise en ville des hommes d’affaires en costumes cravate, de riches et élégantes femmes sortant des boutiques de luxe, des touristes de toutes nationalités, des surfeurs se promenant avec leur planche sur l’épaule [mais aussi quelques sans abris dans les parcs et les endroits moins touristiques parce que le tourisme et la flambée des prix du logement n’a pas que des effets positifs sur la vie hawaienne]… Un mélange et une promiscuité étonnante et fascinante. Oui, vraiment, nous avons trouvé bien plus que ce que l’on attendait d’Honolulu. Je vous emmène avec moi, découvrir un peu de cette ambiance si particulière et géniale qui règne là-bas.

Honolulu : Waikiki Beach

C’est en fin d’après-midi, à peine descendus de l’avion, que nous découvrons le quartier de Waikiki à Honolulu. Autant commencer tout de suite par le plus touristique. Nous commençons par longer la plage du même nom, une longue et splendide plage de sable blond. Le soleil est bien là, ça sent bon les vacances. Tout en se promenant, on observe les nombreux surfeurs qui attendent la vague, les gens qui se baignent ou prennent le soleil sur un transat, qui se promènent, les joueurs d’échecs le long de la promenade, les hauts buildings qui veillent sur la plage entre les palmiers. On va ensuite se promener dans le quartier touristique juste derrière Waikiki Beach, entre échoppes de souvenirs et boutiques de luxe, là où tous les genres se mélangent en toute simplicité. Il y a du monde, on en avait perdu l’habitude ces derniers jours, et pourtant , nous n’avons ressenti aucune sensation d’oppression. C’était même une balade vraiment chouette. N’oubliez pas d’aller dire bonjour à la statue du Duke, icône hawaienne du surf.

Waikiki - Honolulu - Oahu - HawaiiWaikiki - Honolulu - Oahu - HawaiiWaikiki - Honolulu - Oahu - Hawaii

Waikiki - Honolulu - Oahu - HawaiiWaikiki - Honolulu - Oahu - HawaiiWaikiki - Honolulu - Oahu - HawaiiWaikiki - Honolulu - Oahu - HawaiiWaikiki - Honolulu - Oahu - HawaiiWaikiki - Honolulu - Oahu - Hawaii

Honolulu : Diamond Head

Le lendemain matin, de bonne heure, nous traversons toute la ville, direction l’un des points les plus hauts autour d’Honolulu : Diamond Head. Ce cratère de volcan endormi domine la plage de Waikiki Beach, on le voit de loin, et la vue qui s’offre à vous du sommet est l’une plus iconiques d’Hawaii. Il vous faudra néanmoins arrivés tôt si vous y aller en voiture pour avoir une place sur le parking (entrée en 2016 : 1$ / personne, 5$ de stationnement), même à 9h, nous avons dû patienter qu’une place se libère pour pouvoir entrer. Et puis, y aller tôt vous évitera de trop souffrir de la chaleur, parce que mine de rien ça grimpe pas mal, et il y a beaucoup d’escaliers et pas d’ombre. Il faut compter 1 à 2h pour faire le tour, n’oubliez pas de prendre un peu d’eau (vous trouverez de la petite restauration à l’entrée du site). Et puis, les nombreux points de vue ménagent des pauses bien méritées.  Faites un petit tour dans les bunkers pour la vue, avant de monter sur la plateforme tout en haut pour tenter d’admirer le plus célèbre panorama sur Honolulu et son front de mer entre les touristes et leur perches à selfies (ceci dit, vous ne résisterez pas vous non plus à la petite photo souvenir) . Redescendez par les escaliers (certains sont presque dans le noir). Et puis une petite pause boisson / glace bien méritée de retour à l’entrée.

Diamond Head - Honolulu -Oahu - HawaiiDiamond Head - Honolulu -Oahu - HawaiiDiamond Head - Honolulu -Oahu - HawaiiDiamond Head - Honolulu -Oahu - Hawaii

Diamond Head - Honolulu -Oahu - Hawaii

Mais, nous, nous vous conseillons plutôt un autre très chouette panorama sur Honolulu, presque confidentiel. Parce qu’il vaut mieux être véhiculé pour y accéder,  il n’y avait presque personne là-bas. Pour trouver ce lieu « secret », il faut prendre la route de la Manoa Valley, puis une rue en lacets, Round Top Drive, qui  grimpe sur les hauteurs d’Honolulu avec de jolies vues la ville, et en haut, on accède au Pu’u ‘Ualaka State Park (un GPS devrait vous aider à trouver l’endroit, on a un peu tourné avant de le dénicher), avec une vue à 180° sur Honolulu, ses buildings, la plage et Diamond Head. L’endroit rêvé pour un pique-nique.

View from Pu'u 'Ulaka State Park - Round Top Drive - Honolulu - Oahu - Hawaii

 

Pearl Harbor

Un autre incontournable de toute visite à Honolulu, Pearl Harbor, tristement célèbre bataille qui provoqua l’entrée dans la 2ème guerre mondial des USA, le 7 décembre 1941. Même si pour nous, Français, c’est un élément mal connu de la seconde guerre mondial, la visite permet de mieux comprendre l’importance de cette bataille dans la guerre.

Nous vous conseillons de réserver par Internet votre entrée sur le site si vous souhaitez pouvoir choisir votre heure de visite pour le USS Arizona Memorial , sinon il vous faudra arriver tôt sur site pour bénéficier d’un des 1300 billets émis pour le jour même (premier arrivé, premier servi) avec des heures de visites parfois tardives. L’entrée pour le centre des visiteurs et le USS Arizona Memorial est gratuite (audioguide en français : 7,5$), la réservation vous coutera 1,5$, les autres centres d’intérêts comme le musée de l’aviation, le sous marin USS Bowfin ou le USS Missouri sont payants (Toutes les informations / tarifs / réservations ici). Nous avions réservé pour une visite du USS Arizona Mémorial à 15h. Nous sommes arrivés sur place vers 13h30, ce qui nous a laissé le temps pour visiter l’exposition principale avant d’embarquer pour la visite de l’USS Arizona Memorial. L’exposition est vraiment bien faite, complète et très pédagogique. Si vous voulez en savoir plus sur les conditions qui ont conduit à la bataille gagnée par les Japonais, comment elle s’est déroulée et ces conséquences, je vous conseille vivement d’y aller, la scénographie est vraiment très intéressante. Puis vers 14h45, on se rend au point de rendez-vous pour l’embarquement, on visionne un petit film sur la bataille et ensuite, direction la navette qui nous emmène au mémorial. De l’USS Arizona, il ne reste presque rien, qu’une ombre sous les flots bleus, quelques tourelles qui dépassent à peine, et un mémorial émouvant. Au total, expo + memorial, il faut compter environ 3h de visite.

Pearl Harbor - Honolulu - Oahu - Hawaii

Pearl Harbor - Honolulu - Oahu - HawaiiPearl Harbor - Honolulu - Oahu - HawaiiPearl Harbor - Honolulu - Oahu - HawaiiPearl Harbor - Honolulu - Oahu - HawaiiPearl Harbor - Honolulu - Oahu - HawaiiPearl Harbor - Honolulu - Oahu - HawaiiPearl Harbor - Honolulu - Oahu - HawaiiPearl Harbor - Honolulu - Oahu - Hawaii

 Honolulu : le centre historique

Après la visite de Pearl Harbor, retour à Honolulu, direction le centre historique. Cette zone est nettement moins fréquentée mais il y a pourtant des coins sympas à visiter. On commence par l’Ali’Iolani Hale devant lequel trône une statute de Kamehameha. Les fans de la Série Hawaii 5.0 reconnaitront le fief de l’équipe, en fait, aujourd’hui, le bâtiment abrite la cour de justice et un musée. Direction ensuite, le Iolani Palace, unique palais royal des USA, qui a bien failli disparaître. Restauré, on peut aujoourd’hui le visiter et ça a l’air bien beau, mais nous sommes arrivés trop tard, l’entrée était fermée. Dans le parc qui entoure le bâtiment, quelques sans-abris ont trouvés refuge. C’est l’image contrastée d’Honolulu, entre richesse et pauvreté. Nos pas nous mènent entre les buildings qui se reflètent les uns dans les autres, c’est magnifique (j’adore les jeux de reflets, surtout avec la lumière de la fin de journée), jusqu’à la Cathedrale Saint Andrew, ses bassins et ses vitraux. Un petit tour dans le mini-Chinatown local, plus colonial que chinois mais ca reste toujours marrant de s’y promener. Puis retour sur Waikiki pour retrouver l’animation et diner.

Honolulu - Oahu - HawaiiHonolulu - Oahu - HawaiiHonolulu - Oahu - HawaiiHonolulu - Oahu - HawaiiHonolulu - Oahu - Hawaii

Honolulu - Oahu - HawaiiHonolulu - Oahu - HawaiiHonolulu - Oahu - HawaiiHonolulu - Oahu - HawaiiHonolulu - Oahu - Hawaii

Honolulu - Oahu - HawaiiHonolulu - Oahu - HawaiiHonolulu - Oahu - Hawaii

 

La Côte Nord et la côte Ouest d’Oahu

Dernier jour sur Oahu : ce soir, nous reprenons l’avion direction la France. Nous décidons de profiter de cette dernière journée pour quitter Honolulu et découvrir la côte Nord de l’île dont on dit que c’est  l’une des meilleures pour le surf. Nous longerons la côte un peu au hasard durant toute la journée, les paysages sont vraiment beaux. J’ai tout particulièrement aimé Sunset Beach, l’une des plus belles plages du monde pour les surfeurs, où nous admirerons d’ailleurs les surfeurs puis  notre arrêt à Haleʻiwa, petite ville dans le style colonial, ses magasins spécialisés dans l’équipement de surf, sa plage et ses surfeurs. C’est là que nous déciderons de gouter la fameuse Shave Ice hawaienne, chez le renommé Matsumoto. Bon, c’est rafraichissant mais sans intérêt gustatif pour moi, c’est simplement de la glace pilée arrosée de sirop. Nous descendons ensuite par la côte Ouest vers la Windward Coast. La circulation est plus chargée, on se rapproche d’Honolulu. Le ciel aussi se charge de lourds nuages. Quelques spots à noter : Kahana Bay & Kane’ohe Bay (2 superbes baies où les falaises, aux sommets couronnés de nuage, plongent dans la mer), Kualoa (la plaine au pied des montagnes est le paysage typique des films et séries comme Jurassic Park, Lost, … des tours sont organisés pour découvrir la vallée et ses activités si vous avez le temps, ca peut être sympa, nous avons passé notre tour), et enfin l’atypique Byodo-In Temple (entrée 3$/personne), copie d’un célèbre temple japonais à Tokyo. C’est complètement inattendu (en plus l’accès se fait par un cimetière), mais le site est magnifique, surtout en contrebas des montagnes qui disparaissent dans les nuages. Magique et paisible, malgré la fréquentation.

Haleʻiwa - North Shore - Oahu - HawaiiHaleʻiwa - North Shore - Oahu - HawaiiHaleʻiwa - North Shore - Oahu - HawaiiHaleʻiwa - North Shore - Oahu - HawaiiNorth Shore - Oahu - HawaiiNorth Shore - Oahu - HawaiiNorth Shore - Oahu - HawaiiKahana Bay - Oahu - HawaiiKualoa - Oahu - HawaiiByodo-In Temple - Oahu - HawaiiByodo-In Temple - Oahu - HawaiiByodo-In Temple - Oahu - Hawaii

Infos pratiques

Combien de temps / itinéraire : au moins 3 jours pour une découverte d’Honolulu, mais comme pour les autres îles, en restant une semaine, vous aurez de quoi découvrir sans vous ennuyer, surtout si vous voulez passer du temps sur les superbes plages et vous essayer au surf. Un exemple en 3 jours :

  • jour 1 : le centre historique et Waikiki beach
  • jour 2 : Diamond Head et Pearl Harbor
  • jour 3 : la côte Nord

Se loger : l’offre est importante sur Honolulu, de l’auberge de jeunesse à l’hotel de luxe. Mais j’ai trouvé les prix tout de même assez élevés, comme pour les autres îles nous avons préféré loué un bungalow en bord de plage à Ewa Beach, de l’autre côté de Pearl Harbor, avec une très belle vue sur la baie d’Honolulu. Par contre, si vous n’êtes pas motorisé, préférez un logement sur Honolulu même.

Dîner : Le premier soir on a testé un chouette bar à bières qui faisait aussi des hamburgers : le Yard House (apparemment c’est une petite chaine de restaurants) et le deuxième soir, un vrai diner à l’américaine avec déco années 70, des milk shakes géants et un super rapport qualité / prix : Denny’s

Enregistrer

Enregistrer

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.