Aradena

Après déjeuner, direction Aradena. Notre objectif initial était une petite randonnée au départ d’Annapolis, indiquée dans le guide et qui devait nous conduire par un chemin muletier jusqu’à une plage isolée. Evidemment, le chemin d’accès de la randonnée est a priori condamné (ou alors on n’a pas trouvé le bon accès). Donc, on décide de pousser jusqu’à Aradena. On y accède par une petite route et un pont de fer qui tremble et fait un bruit d’enfer au passage de notre petite voiture. A l’arrivée, un petit village abandonné qui surplombe une gorge impressionnante. On se promène dans les ruelles du village entre maisons en ruine et maison en cours de rénovation. Le village est désert, seulement habité par qq villages, quelques autochtones et quelques touristes égarés. On parvient à la très belle église byzantine, toute blanche, parfaitement conservé, comme un unique vestige témoin de l’ancienne beauté du village. On surplombe la gorge, qui nous apparaît très loin. De nombreuses randonnées commencent ici, mais il est bien trop tard pour se lancer dans une randonnée de 3h. On se contente de profiter de l’endroit puis on repart.

 

 Sur la route entre Aradena et Frangokastello

Petit coup d’oeil à la montre et aux cartes avant de quitter Aradena, histoire de trouver une nouvelle destination. On décide de continuer sur la route qui longe la côte par Hora Sfakion, jusqu’à Frangokastello. La route entre les 2 villages sillonne à flanc de montagne et offre des points de vue impressionnants sur la mer et traversent des petits villages bleus et blancs comme Komitadès. C’est vraiment magnifique.

Frangokastello

Arrivée vers 16h30 sur Frangokastello, on se gare à côté de la vieille forteresse. Il n’en reste plus grand chose, juste quelques murs, des tours crénelées et beaucoup de vide. Mais la forteresse est en bord de plage. Il fait beau et chaud, c’est trop tentant, on s’installe sur le sable et on va goûter la fraîcheur (oui, oui, l’eau est froide) d’une mer cristalline.

Sur la route entre Frangokastello et Réthymnon

Après la baignade, un bon coca bien frais en terrasse de l’unique bar de la plage et il est l’heure de repartir. Le soleil commence à décliner et sur la route du retour de nouveaux paysages se dévoilent.

 

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.