23 mai 2015 – 4ème jour à Corfou. Certainement l’une des plus belles journées passées sur Corfou ! Je vous emmène à l’endroit que j’ai préféré : le Mont Pantokrator.

Petite promenade autour de Lafki

Mais avant de nous rendre au Pantokrator, situé sur la côté Nord Est de l’île, nous faisons un petit détour par Lafki, petit village corfiote typique, perdu dans les montagnes du Nord de l’île. Nous cherchions à explorer un peu les paysages si spectaculaires du plateau karstique et à avoir une jolie vue sur la côte albanaise. Le guide que j’avais téléchargé indiquait plusieurs randonnées intéressantes sur le secteur de Lafki (voir article Conseils pour randonner à Corfou), nous avons choisi la plus courte, 3km et une petite heure de marche. La promenade débute sur la place de Lafki et le chemin s’élève rapidement sur la colline et fait le tour de celle-ci. Un vrai royaume pour les photographes adeptes de la macro-photographie, il y a tout plein d’insectes et de papillons sur le chemin ! mais moi, ce que j’ai préféré c’est la vue sur toute la côte Nord de Corfou, sur l’Albanie de l’autre côté de la mer et sur les « montagnes » des environs (en fait des collines pointues et calcaires à la végétation rase).

Trace de la promenade sur la carte (vous pouvez télécharger le fichier gpx si vous le souhaitez)

Télécharger

Mont Pantokrator

Puis nous reprenons la route en direction du point culminant de l’île, le Mont Pantokrator, 903m d’altitude. Certainement une des plus jolies vues de l’île. Et en plus, comme on est loin des circuits touristiques, pas de bus ici, juste quelques visiteurs comme nous, en voiture de location. Le calme idéal pour profiter d’une vue idéale ! Déjà la petite route sinueuse qui monte au sommet est plutôt sympa, elle traverse un paysage karstique quasi-désertique : une multitude de petites collines calcaires, une végétation rare et basse, à peine quelques arbres, poussent là et masquent partiellement la pierre. Vue d’en haut, on dirait que le terrain a subit de multiples bombardements tant il est bosselé. C’est vraiment à voir.

Au sommet, un joli monastère du XVIIème profite d’une vue splendide, malheureusement gâchée en partie par les multiples antennes de télécommunications installées là (forcément, point haut et vue dégagée, c’est l’emplacement idéal pour installer le matériel nécessaire au progrès et aux nouvelles technologies qui nous sont devenues si indispensables).

Nous nous faufilons entre les pylônes, évitons la multitude de câbles et nous approchons du bord du piton rocheux).  Et ça valait le coup : une vue à 180° sur Corfou et le sud de l’île. De l’autre côté vers le monastère, une vue à 360° sur les collines où nous étions un peu plus tôt, la côte Nord Est et l’Albanie, que l’on pourrait presque toucher du doigt (ou plutôt atteindre à la nage), tant à cet endroit le bras de mer qui sépare les 2 pays est étroit. Bref, une vue à 360° complètement folle sur tout Corfou.

La matinée touche à sa fin, nous buvons un verre au seul bar / restaurant du Pantokrator, au pied du monastère, histoire de profiter une dernière fois de la vue époustouflante qui s’offre à nous.

La côte Nord Est

Lorsque nous repartons, il est l’heure de déjeuner. Et nous avons décidé pour une fois de nous octroyer une après midi off. Ce sera donc repos sur une plage. Oui mais laquelle ? Depuis le Pantokrator, on rejoint la côte Nord Est à Nissaki. Il y a de jolies plages de galets dans ce coin, mais c’est assez touristique, nous cherchons plus de calme, et puis il n’est pas facile de s’y garer. C’est finalement un peu plus au nord, à Kalami, que nous trouvons ce que nous cherchons. Un petit village à l’écart de la foule (et un parking payant où nous trouvons enfin une place), une superbe plage de galet sur une jolie baie avec pontons et voiliers et du calme. Et une eau d’une transparence incroyable, l’eau la plus cristalline que nous ayons vu à Corfou (et peut être ailleurs) ! Nous déjeunerons tranquillement dans une brasserie avec vue sur la mer !

Pour passer l’après-midi, nous cherchons une plage de sable plutôt que de galets, mais il nous faudra monter haut dans le Nord, vers Kassiopi, pour trouver la perle rare. La côte Nord Est est truffée de jolies plages de galets et de jolies baies, mais très peu de sable. Nous poserons nos serviettes sur le sable de la plage d’Apraos, longue plage de sable, avec vue sur la côte albanaise, à quelques encablures de là. Presque personne sur la plage et une eau assez chaude pour une petite baignade au pied du ponton. Une après midi de repose bien méritée.

6 commentaires : “Le Mont Pantokrator”

  1. Merci pour ce partage d’expérience ! Je suis actuellement à Corfou et ton blog m’aide bien, trouvant finalement peu d’infos dans les deux guides achetés avant de partir … Hier nous avons fait Mont Pantokrator, arrêt et balade à Lafki puis plage d’Apraos en nous inspirant de ton article 🙂

  2. Je ne sais pas si on te l’a déjà dit, enfin je pense, mais tes photographies sont magnifiques, les couleurs tellement chatoyantes, j’adore! Le lieu est sublime aussi, j’ignorais qu’il y avait tant de randonnées sympas en Grèce!

    1. merci beaucoup, disons qu’avec du bon matériel, un peu d’expérience et des paysages aussi magnifiques, on peut difficilement se rater pour les randonnées, disons qu’il y a de chouettes balades à faire à Corfou mais qu’il faut être motivé, j’en parlerai dans un article à venir …

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.