Jeudi 22 mars 2014

Pour cette dernière journée sur Grande Terre, nous décidons d’aller explorer le Nord de cette partie de l’île. Une journée qui nous promet des paysages variés entre falaises bretonnes, plage de sable fin, villes coloniales.

La Porte d’Enfer

La côte Nord Est de la Guadeloupe, tout comme la pointe des châteaux, offre des paysages qui ressemblent un peu aux côtes bretonnes ou irlandaises, avec de hautes falaises sur lesquelles viennent s’écraser les vagues et une mer d’un bleu profond. La porte d’Enfer est une porte d’entrée sur ces falaises, un chenal calme et long qui pénètre dans les terres. De la Porte d’Enfer part la trace des douaniers, un sentier de randonnée qui longe les falaises et proposent de jolies vues sur la côte. Empruntez le jusqu’au Trou à Man Coco, une petite grotte cachée dans la falaise et poursuivez le jusqu’à la Pointe du Souffleur. C’est une balade assez facile (attention tout de même aux hautes falaises) et qui vaut le détour.

La Pointe de la Grande Vigie

En remontant encore plus au Nord, arrêtez vous aux belvédères aménagés vers la Pointe de la Grande Vigie et empruntez le sentier qui vous amène à l’extrémité Nord de la Guadeloupe. Panoramas magnifiques sur la porte d’enfer et une partie de la côte. Effet garanti.

Anse Laborde

Après ces 2 jolies promenades, il était temps pour nous de nous arrêter déjeuner. Nous avons donc cherché une plage où pique-niquer et avons jeté notre dévolu sur Anse Laborde, une magnifique plage de sable fin quasi déserte. Par contre, il est impossible de s’y baigner, les rouleaux sont imposants et les courants très fort. Mais pour une pause à l’abri d’un carbet, c’est parfait.

Port Louis

Après la pause déjeuner, direction Port Louis, un bourg créole typique qui fut une capitale économique du Nord de la Guadeloupe. On est ici au coeur de la zone sucrière de l’île. Si vous passez par là, ne manquez pas Port Louis. Baladez vous sur le boulevard maritime, allez jusqu’au port, observez les bateaux. Revenez vers le bourg, admirez les maisons créoles faites de bric et broc, et les belles maisons coloniales. Profitez du calme et de la sérénité des lieux (nous n’avons croisé quasi personne dans les rues). Prenez votre temps et remonter un siècle ou 2 en arrière. Et puis tout au bout du boulevard, à l’opposé du port, retrouvez un peu de vie sur la très belle plage du Souffleur qui n’a rien à envier aux plages de Saint François ou Sainte Anne au Sud. Quelques personnes, touristes et locaux, se baignent mais on est loin de la surpopulation des coins plus touristiques de l’île.

Petit Canal

Ultime étape de ce tour de la Grande Terre, Petit Canal où l’Histoire de la Guadeloupe nous rattrape. Ce bourg de l’industrie sucrière était surtout peuplé d’esclaves. On trouve encore aujourd’hui quelques traces de ce passé esclavagiste. La promenade démarre à l’église Saint-Jacques-et-Saint-Philippe, qui domine la baie et l’ancien débarcadère. De là, un escalier descend vers la mer. Ce sont les « Marches aux esclaves », construire en 1848 après l’abolition de l’esclavage, en symbole de cette période. Elles représentent les « valeurs » des ethnies, les plus basses au pied de l’escalier, les plus recherchées au sommet. L’appontement où débarquaient les esclaves est aujourd’hui transformé en port de pêche, et certains bateaux peuvent vous emmener à la découverte de la mangrove ou du Grand Cul de Sac Marin (excursion que nous avons préféré faire depuis Sainte Rose sur Basse Terre). A proximité, l’ancienne prison aux esclaves est aujourd’hui en ruine et envahie de figuiers maudits qui sont d’une taille gigantesque.

Retour sur Saint François pour une dernière soirée. Demain nous partons sur Basse Terre pour la 2ème partie de notre séjour. Des paysages bien différents nous attendent.

2 commentaires : “Le Nord de Grande Terre”

  1. Vos photos sont tellement belles! Je n’ai pas encore vraiment vu le Guadeloupe. Merci pour ce récit très agréable à lire, j’attends la suite et je pioche dans vos adresse pour notre prochain voyage.

  2. Tes premières photos (très belles d’ailleurs) rappellent le découpage des côtes de la Corses ou des Baléares; entre bleu azur et falaise abrupte, ça semble être vraiment un très bel endroit 🙂

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.