Une fois n’est pas coutume, mais aujourd’hui sur le blog, ce sera souvenirs culinaires de Porto. Si la découverte de la gastronomie locale est toujours un point primordial dans nos voyages, il est assez rare que j’en parle ici, sauf pour donner quelques bonnes adresses glanées ici et là. Mais à Porto, nous avons vécu une expérience différente. D’abord parce que nous y avons extrêmement bien mangé pour pas cher, et ensuite, parce que, pour la première fois, nous avons participé à un « food tour ».

 Taste Porto Food Tour

Un « food tour » c’est quoi alors ? en français c’est un tour culinaire. En quelques heures, on visite la ville à travers ses incontournables gastronomiques. L’idée ne m’ait pas venu toute seule, hein. C’est en faisant quelques recherches sur la ville quelques jours avant le départ, que je suis tombée, au hasard du net, sur le blog « Il était une faim » et notamment sur cet article sur sa balade culinaire dans Porto. Cela m’a donné bien envie et j’ai tout de suite réservé notre propre tour avec Taste Porto Food Tours (55€/personne). Et alors ?

Essoufflés, après une dégustation de Porto, un gros repas, une course folle pour arriver à temps, nous rejoignons notre guide à quelques pas du marché de Bolhao. Nous sommes chanceux, ce sera un private tour, nous sommes les seuls participants. Et c’est parti pour 3h de promenade dans la ville entre arrêts dégustations (6 au total) et commentaires historiques et anecdotes sur les principaux monuments de la ville. Le guide est super sympa (attention, c’est en anglais, mais c’est accessible avec un niveau d’anglais moyen), le tour est bien équilibré entre les différents points d’intérêts. On a appris plein de trucs, et goûter plein de belles choses (quelques infos dans la suite, pour plus de détails voir l’article d’Il était une faim ci-dessus qui décrit bien l’expérience). A la fin, nous étions gavés. Heureusement que le dernier resto était à 2 pas de notre appartement.

Place à ce petit tour gourmand dans Porto !

 Le Mercado do Bolhao

Comment parler de nourriture et de gastronomie sans parler d’abord des produits de base et des marchés locaux. L’un des principaux marchés de Porto est le Mercado do Bolhao (visité avant et pendant le Tour). Ce marché tombe un peu en désuétude et c’est dommage, des échaffaudages soutiennent la structure, de nombreuses échoppes sont fermées, tout est plus ou moins à l’abandon. Et pourtant, il reste un charme suranné, comme si les étals de fruits et légumes, les stands de fleurs, les vitrines réfrigérés du poissonnier, du charcutier ou du marchands de volaille, les bazars vendant un bric à brac un peu kitsch, venaient droit d’un autre siècle. Au milieu, une petite boutique familiale où nous avons dégusté des sardines accompagnés d’un verre de blanc lors de notre tour.

La Francesina

C’est le plat typique des snacks de Porto. C’est le croque-monsieur local amélioré : entre 2 épaisses tranches de pain de mie, du jambon, 2 sortes de saucisses et je ne sais quoi d’autres, le tout croulant sous une épaisse couche de fromage fondue et recouvert d’une sauce à base de tomate. C’est riche, très riche, mais ça réchauffe et ça cale l’estomac pour pas grand  chose. La meilleure (et la plus chère) venait du Majestic Café mais celles que l’on trouve dans les snacks un peu partout sont aussi bons (les recettes varient un peu d’un endroit à l’autre).

Pour déjeuner ou dîner

  • Chez Lapin (sur les quais de la Ribeira) : recommandé par tous les guides touristiques, nous l’avons testé le soir de notre arrivée. Le cadre est sympa, il y a plusieurs salles, décorées dans le style rustique, une terrassse et une jolie vue sur les quais. Mais, nous y avons trouvé l’accueil glacial, tout comme la température dans la salle de restaurant où on nous a installé. Certains des convives ont même gardé leur manteau pour diner. Côté repas, c’était bon mais vu les éloges faits sur ce resto, je m’attendais à une classe au dessus. De la bonne cuisine traditionnelle, assez simple.
  • Casa Adao (sur les quais, côté Villa Nova de Gaia, à hauteur du téléphérique) : dans le style traditionnel, on a préféré ce restaurant, conseillé par le vendeur des caves de Calem. La salle ne paye pas de mine, occupée en bonne partie par les locaux, mais la cuisine est délicieuse. Une soupe, des pommes de terres géantes, des petits plats bien préparés (dans les photos ci-dessous, c’est un plat par personne !!!!), on s’est régalé !
  • Flor dos Congregados (Travessa dos Congregados, une ruelle à proximité de l’Avenida dos Aliados) : testé lors de notre food tour, on y a dégusté un vin rouge légèrement pétillant et surtout un sandwich à la viande de porc mariné et cuite très lentement et très longtemps, un vrai délice. J’en salive encore rien que d’y penser. On peut donc s’arrêter y déjeuner sur le pouce ou y prendre un vrai repas, la carte est alléchante (dommage qu’on ait pas eu le temps d’y retourner) et le cadre est très chouette, sur plusieurs étages, le bois et la pierre dominent la décoration et l’atmosphère est chaleureuse.

Pour un café

  • Le Majestic Café : un incontournable pour le cadre art déco (relire l’article sur le centre ville de Porto). A défaut d’y manger (même si la Francesina y est excellente, le rapport qualité / prix est trop élevé pour la ville), il faut s’arrêter y boire un café ou un chocolat.
  • Café Christina (face au Mercado do Bolhao) : d’après notre guide, lors du food tour, c’est l’adresse pour tous les aficionados de café (et un peu de thé aussi).

Pour une petite faim

  • Loja dos Pasteis de Chavez (Rua da Firmeza) : une boutique récente, spécialisée dans les friands (à la viande, au chocolat …) découverte lors du food tour. C’était très bon, une très bonne idée pour un déjeuner rapide et pas cher ou un petit creux dans la journée.
  • Leitaria da Quinca do Paço (vers la Torre dos Clerigos) : pour les amateurs d’éclairs et les pauses sucrées (découvert aussi lors du food tour)
  • Plus généralement, Porto regorge de petits snacks, de boulangeries et de petites boutiques pour manger sur le pouce ou faire une pause gourmande. C’est facile de succomber à la gourmandise !

Pour une soirée cool

Dernière adresse découverte lors de notre food tour, à 2 pas de notre appartement, en bas de la Rua das Flores, certainement celle que l’on a préféré avec Flor dos Congregadores : La Taberna dos Lagos, cachée derrière sa porte rouge. Jolie sélection de vins, de charcuterie, de fromages de producteurs locaux. On picore dans les assiettes en dégustant un verre de bon vin, l’ambiance est sympa.

Bref, vous l’aurez compris, à Porto, il est facile de succomber à la gourmandise !!

3 commentaires : “Porto : succomber à la gourmandise”

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.