Jour 13 : Akumal

vendredi 24 avril 2009 : jusque là, j’avais été déçue des plages mexicaines, en comparaison de celles de République Dominicaine (même si elles sont très belles tout de même). C’était jsuqu’à ce que nous découvrions la plage d’Akumal.

Mes guides disaient tous qu’un on endroit pour espérer voir les fameuses tortues de la Riviera Maya était Akumal. Ca tombe bien, c’est juste à côté de notre hôtel. Alors ce matin, nous prenons le colectivo (tiens, le même prix que pour aller à Playa del Carmen, alors que le trajet est 3 fois moins long !) qui nous dépose quelques minutes plus tard, au bord de la route, à l’extrémité du chemin qui mène à la plage. Nous nous perdons en faisant quelques détours (en évitant de traverser ce qui nous semblait être une zone hôtelière privée et était en fait le chemin d’accès le plus facile à la plage) et 20 min plus tard, nous arrivons enfin sur la plage.

Et là, surprise. La plus belle plage que j’ai vu au Mexique, côté Riviera Maya. D’accord, mon échantillon est réduit, mais cette plage est vraiment sublime. Un vrai paysage de carte postale ! La mer est bleu turquoise, translucide et limpide. La plage de sable blanc, fin et chaud, s’étend à perte de vue. Des palmiers s’agitent doucement sous l’effet du vent. Sur la mer, des petits bâteaux de pêches multicolores se balancent au rythme des flots.

On installe nos serviettes de plage sur le sable, on part se baigner dans cette eau pure, on bouquine tranquillement, on profite de cette beauté douce et sauvage. Cerise sur le gâteau, il n’y a presque pas un touriste à l’horizon en cette matinée. Mais pas une tortue non plus. Il paraît qu’il faut aller faire de la plongée un peu plus loin en mer pour être sur de les voir. Mais, cette plage à elle seule mérite un détour.

Demain est notre dernier jour de ce séjour mexicain. Nous referons nos bagages avant de partir dimanche et de retourner dans le froid et la grisaille parisienne. Alors, en attendant, on profite un maximum de ce paysage sublime…

Un Commentaire

  1. Aïe, dommage pour les tortues!
    Je ne sais pas si il y a une saison où elles ne sont pas là où si c’est plutôt ponctuel.
    J’ai cru comprendre que ça pouvait être liée à leur ponte …
    Lorsque j’y suis allé, en décembre, il y en avait vraiment beaucoup, c’était un régal!

Laisser un commentaire

*