La Corniche Calédonienne

Après le passage de la Ouaïème, la route se déroule le long de la corniche calédonienne, parfois en hauteur, parfois en bord de mer. Elle traverse qq tribus, et toujours les cabanes en bord de route proposent à la vente fruits, légumes & petit artisanat. Premier arrêt peu après le bac sur une petite plage de galets (c’est assez rare pour être noté). La mer est plus agitée par ici, la plage n’est plus protégée par la barrière de corail. J’en profite pour réaliser une série de pause longue, qui donne à la mer un aspect laiteux.

 Corniche calédonienne - Côte Est - Nouvelle CalédonieCorniche calédonienne - Côte Est - Nouvelle CalédonieCorniche calédonienne - Côte Est - Nouvelle CalédonieCorniche calédonienne - Côte Est - Nouvelle CalédonieCorniche calédonienne - Côte Est - Nouvelle CalédonieCorniche calédonienne - Côte Est - Nouvelle Calédonie

Nous reprenons notre progression vers le Nord, la région est sauvage, peu exploitée, et nous croisons très peu de voitures, à peine quelques touristes. Cette côte est très verte, beaucoup plus arrosée, la végétation est dense, il y pleut plus fréquemment comme l’indique les flaques sur la route. Il a dû pleuvoir dans la nuit, alors que nous à 20km de là, nous n’avons pas eu une goutte. Le ciel est encore chargé. Nous entrons dans une zone très riche en eau, de nombreuses cascades en témoignent, descendant des monts vers la mer, dessinant un fin ruban lumineux. La première et une des plus connues est la cascade de Tao. En temps normal, une jolie randonnée, assez facile, part de la tribu en bord de route, pour rejoindre la cascade. Malheureusement, l’accès au sentier est barré, la faute aux fortes pluies de la nuit qui ont fait gonflé le cours d’eau et rendu dangereuse la randonnée. Nous nous contentons de la regarder depuis la route et nous repartons vers le Nord.

Cascade de Tao - Côte Est - Nouvelle CalédonieCascade de Tao - Côte Est - Nouvelle CalédonieCascade de Tao - Côte Est - Nouvelle Calédonie

L’arrêt suivant est une autre cascade, la cascade de Colnett. Cette fois, l’accès est possible, il faut moins de 5 min pour atteindre le pied de la chute d’eau, mais comme la vue est masquée par les arbres, nous décidons de remonter le cours de l’eau pour se rapprocher de la cascade. Nous escaladons donc les rochers glissants, traversons le cours d’eau et arrivons finalement juste au pied de la cascade. Impressionnant.  Nouvelle série de pauses longues, mais le ciel bouché ne facilite pas le travail, le résultat est finalement moyen.

Cascade de Colnett - Côte Est - Nouvelle CalédonieCascade de Colnett - Côte Est - Nouvelle CalédonieCascade de Colnett - Côte Est - Nouvelle Calédonie

Nous continuons notre chemin jusqu’à Pouébo pour profiter de la vue et de la côte Est. Là, 2 options s’offrent à nous pour rejoindre la côte Ouest : la transversale Ouégoa – Koumac, au Nord de Pouébo, ou la transversale Tiwaka Koné, au Sud de Hienghène. Nous devons nous rendre dans les environs de Koumac, la route Nord serait la plus courte et la plus logique, mais nous avons le temps et Léa nous a vanté la beauté de la traversée Tiwaka – Koné, nous choisissons donc cette option. Attention, il vaut mieux avoir du temps pour cet itinéraire : il nous a fallu plus d’une heure pour rejoindre Tiwaka, 2h pour effectuer la transversale Tiwaka – Koné et encore 1h pour remonter de Koné à Koumac (bon, on a pris notre temps aussi !). Nous faisons donc demi-tour, direction Hienghène où nous nous arrêtons au belvédère pour pique niquer tranquillement devant la Poule.

La transversale Tiwaka – Koné

Effectivement, la transversale Tiwaka – Koné est très belle et très bien aménagée (belle route en bon état, nombreuses aires de repos et point de vue).  Les paysages sont un peu différents de ceux de la transversale La Foa – Kaououa mais tout aussi beaux. On retrouve la luxuriance, les fougères arborescentes, le parcours vallonné dans la montagne.

Transversale Tiwaka Koné - Nouvelle CalédonieTransversale Tiwaka Koné - Nouvelle CalédonieTransversale Tiwaka Koné - Nouvelle CalédonieTransversale Tiwaka Koné - Nouvelle Calédonie

Petit arrêt sur le chemin vers Bopope où une aire de repos donne l’accès aux chutes de Pombéï. Un chaos de grosses pierres, quelques flèches dessinées pour le chemin et au milieu du fatras de cailloux, une rivière s’écoule et tombe en une petite chute. L’endroit est désert. De toute la journée, nous n’aurons croisé que quelques touristes, et la transversale est encore plus déserte ! On respire l’air frais de la montagne, le soleil est revenu même s’il reste quelques nuages dans le ciel et la balade est agréable.

Chutes de Pimbeï - Bopope - Nouvelle CalédonieChutes de Pimbeï - Bopope - Nouvelle CalédonieChutes de Pimbeï - Bopope - Nouvelle Calédonie

Une fois à Koné, nous nous retrouvons sur un axe plus roulant (l’équivalent d’une nationale, 2 fois 1 voie, mais limitée à 110km/h seulement) et nous repartons de nouveau vers le Nord, en direction de Koumac. Le paysage change radicalement, nous sommes visiblement sur la côte sèche, la végétation est rare et rase, l’agriculture est omniprésente, version far west américain avec ranch et troupeaux de bovins, la plaine à perte de vue au pied de la chaîne montagneuse. Il est déjà 17h, nous ne nous arrêtons pas, je voudrais être au refuge avant la tombée de la nuit, pour pouvoir profiter du coucher du soleil, et puis, nous referons la même route demain dans la journée.

Nous cherchons donc le Refuge du Cerf où nous devons passé la nuit.

 

Le refuge du cerf

Le refuge du cerf est situé entre Koné et Koumac, peu après Voh et bénéficie d’une situation privilégiée avec une vue superbe sur le lagon d’un côté et la montagne de l’autre. Il doit son nom à l’élevage de cerfs du propriétaire des lieux (en fait d’élevage, si j’ai bien compris, on se contente de clôturer une parcelle de 100ha et de s’octroyer les troupeaux de cerfs qui y vivent). Nous arrivons vers 17h30, pile à l’heure pour le coucher du soleil sur le lagon. Le temps de récupérer notre bungalow, de boire une bière au bar et on s’installe sur notre terrasse pour admirer la lente descente du soleil sur le lagon et les magnifiques couleurs dorées sur la plaine.

Refuge du Cerf - Ouaco - Nouvelle CalédonieRefuge du Cerf - Ouaco - Nouvelle CalédonieRefuge du Cerf - Ouaco - Nouvelle CalédonieRefuge du Cerf - Ouaco - Nouvelle CalédonieRefuge du Cerf - Ouaco - Nouvelle CalédonieRefuge du Cerf - Ouaco - Nouvelle Calédonie

Puis un diner très intéressant avec nos hôtes et les autres locataires. Excellent diner et excellente discussion avec des propriétaires sympas et les touristes de passage. Une adresse à conseiller pour les lieux, le confort (bungalow top et superbe piscine), la vue et surtout l’accueil.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.