Nouvelle journée en Ecosse, nous quittons l’étonnante île de Skye, pour entamer une nouvelle étape dans notre découverte des Highlands. 2 journées sur la North Coast 500 (NC500 de son petit nom), la route que les Ecossais compare à la célèbre Route 66 américaine. 500 miles (environ 800km), mis en valeur récemment , et qui fait une boucle le long de la côte la plus au Nord des Highlands, au départ d’Inverness.  C’est une étape que j’ai longtemps hésité à inclure à l’itinéraire, parce que trop peu de temps à y consacrer. Et puis finalement, j’ai décidé de nous en donner un avant-gout, sur 2 jours entre Kyle of Lochalsh et Assynt. 2 jours qui nous ont vraiment donné envie d’y revenir (oui je sais j’ai déjà dit ça pour Skye ou Glen Coe, mais là c’est encore plus vrai) : routes pittoresques, paysages de dingues, solitude, … un cocktail détonnant pour revenir très vite avant que les touristes n’envahissent cette pépite. Récit et photos sur 2 articles, 1 par jour. Pour cette première partie, nous remontons la North Coast 500 jusqu’à Gairloch via la splendide route panoramique vers Applecross, Bealach na Ba. (pour changer, quelques photos en N&B pour changer du quasi monochrome ocre, et parce que je trouve que le noir et blanc, rend bien ici l’impression d’immensite, de solitude et de sauvagerie des paysage des Highlands)

 

Eilean Donan Castle

Premier arrêt en quittant Skye pour le chateau d’Eilean Donan, déjà vu à notre arrivée quelques jours plus tôt, mais sous la pluie. Aujourd’hui les gros nuages noirs et la lumière matinale changent l’ambiance du lieu, qui semble sortir de la torpeur du passé.

Eilean Donan Castle - Scotland 2017Eilean Donan Castle - Scotland 2017

Bealach na Ba, la route panoramique pour Applecross

On remonte ensuite vers le Nord pour récuperer la NC500 pour parcourir l’un de ses tronçons les plus connus : Bealach na Ba, la route pittoresque qui permet de rejoindre le petit village d’Applecross. La route est à une seule voie et croiser un véhicule est encore plus impressionnant que sur les autres routes de ce type. En effet, la petite route s’élève très vite et très fort, les virages en épingle s’enchainent, très serrés, la vue est vertigineuse, il ne faut pas souffrir de vertiges. C’est la plus haute route d’Ecosse, et une des plus dangereuse apparemment, une route de col de montagnes, quoi avec l’étroitesse en plus. Je n’y ai pas vu de difficulté particulière. Il faut juste rouler prudemment et avoir un véhicule en état de grimper les 20% de pente sur certaines portions (interdits aux camping cars notamment, celui que l’on a suivi un moment était quand même bien en galère, interdit aussi aux conducteurs débutants). Sinon, on y croise beaucoup de voitures de collections ou sportives, c’est un coin réputé pour se faire plaisir avec ce type de véhicules. Quoiqu’il en soit, soyez prudents. Profitez des sensations vertigineuses et apprécier la splendide vue. Au sommet du col, un parking permet de se garer pour observer pleinement la route en lacets qui plonge vers la mer.Il y avait encore de la neige au sommet en cette fin d’avril (autant dire que Ice a adoré), et dire que dans l’Est de la France nous n’en avions quasiment pas eu de l’hiver ! De l’autre côté du col, la route redescend toujours en lacets, mais plus doucement, vers Applecross, minuscule village planté au bord de la mer.

(Conseil : apparemment le sens Applecross vers Lochcarron est plus impressionnant encore).

Loch Carron - Scotland 2017Bealach na Ba - road to Applecross - Scotland 2017Bealach na Ba - road to Applecross - Scotland 2017Bealach na Ba - road to Applecross - Scotland 2017Bealach na Ba - road to Applecross - Scotland 2017Bealach na Ba - road to Applecross - Scotland 2017Bealach na Ba - road to Applecross - Scotland 2017Bealach na Ba - road to Applecross - Scotland 2017Bealach na Ba - road to Applecross - Scotland 2017

La route côtière entre Applecross et Shieldaig

Nous poursuivons la route qui fait le tour de la péninsule pour rejoindre Shieldaig. Le ciel se dégage peu à peu et la route est simplement magnifique, avec des vues superbes sur la mer et les Loch. A Shieldaig, une minuscule épicerie nous fournit de quoi pique-niquer pour déjeuner.

Applecross - Scotland 2017Coastal road from Applecross to Shieldaig - Scotland 2017Coastal road from Applecross to Shieldaig - Scotland 2017Coastal road from Applecross to Shieldaig - Scotland 2017Coastal road from Applecross to Shieldaig - Scotland 2017Coastal road from Applecross to Shieldaig - Scotland 2017Coastal road from Applecross to Shieldaig - Scotland 2017Coastal road from Applecross to Shieldaig - Scotland 2017Coastal road from Applecross to Shieldaig - Scotland 2017

Torridon

Passée Shieldaig, la mer s’enfonce de nouveau dans les terres pour devenir le Loch Torridon. La route s’élève au-dessus du Loch, nous proposant des vues plongeantes sans cesse renouveler. A Torridon, petite pause pour visiter le Deer Museum. Le musée était fermé mais l’enclos reste accessible et nous avons eu la chance d’apercevoir des cerfs et des chevreuils. Un bon moyen d’approcher ces animaux sauvages, même si nous avons eu la chance d’en apercevoir plusieurs fois en pleine nature. Ice s’est demandé ce qu’étaient ces bestioles mais ce qui l’intéressait surtout, c’était les nombreux lapins qui s’enfuyaient devant nous dès que l’on s’approchait. La promenade se prolonge ensuite par la plage pour revenir par la route vers le village (voir infos pratiques en fin d’article).

Upper Loch Torridon - Scotland 2017Upper Loch Torridon - Scotland 2017Deer Museum - Torridon - Scotland 2017Deer Museum - Torridon - Scotland 2017Loch Clair - Scotland 2017

Loch Maree

Les paysages, ensuite, continuent de nous étonner. La route longe le Loch Maree, l’un des plus beaux lochs des Highlands (pas notre préféré, on vous dira lequel plus tard) mais, tout de même majestueux. Long de 20km, bordée par la montagne d’un côté et la forêt de l’autre, ces eaux sont si paisibles, que l’on pourrait les contempler pendant des heures. Le Loch invite à la contemplation et à la méditation. Les forêts apportent une touche de verdure bienvenue dans la basse végétation ocre des highlands, en ce début de printemps, la région semble désertique. Et pas seulement, la végétation. En quelques heures passées, le long du loch, nous n’avons croisé presque personne. 2 jolies balades faciles permettent de se dégourdir les jambes sur le long trajet en voiture (voir infos pratiques en bas de l’article) : une promenade dans la forêt calédonienne qui surplombe le lac, puis une courte marche pour voir les Victoria Falls : une jolie cascade, qui doit son nom à la reine Victoria, laquelle aimait particulièrement la région du Loch Maree.

Notre périple s’achève à Gairloch, qui sera notre point de chute pour la nuit. Cette première journée sur la North Coast 500 nous a émerveillé, mais la journée du lendemain sera encore plus belle. On croyait avoir vu le plus beau de l’Ecosse avec le Glen Coe puis l‘île de Skye, mais la North Coast 500 (du moins dans la partie que nous avons vu) le surpasse encore. La suite très vite et vous verrez que ce petit coin d’Ecosse mérite largement un détour.

 

Loch Maree - Scotland 2017Loch Maree - Scotland 2017

Loch Maree - Scotland 2017Loch Maree - Scotland 2017Victoria Falls - Loch Maree - Scotland 2017

Victoria Falls - Loch Maree - Scotland 2017Victoria Falls - Loch Maree - Scotland 2017

Loch Maree - Scotland 2017Loch Maree - Scotland 2017

 

Infos Pratiques

Se loger et se restaurer : On a eu encore plus de mal à trouver des hébergements sur la North Coast 500 que sur Skye, il faut dire que l’offre est loin d’être pléthorique. Les quelques B&B étaient soit trop chers, soit complets, soit n’acceptaient pas les chiens. Les hôtels sont souvent de grosses structures pour accueillir les groupes. Nous nous sommes rabattus sur le Gairloch Hotel mais nous pouvons difficilement vous le conseiller : le bâtiment est beau mais l’hôtel est vieillot, chambre old school et franchement nous y avons eu très froid, le chauffage électrique fonctionannt à peine et ne compensant pas l’air froid entrant par la fenêtre. Le restaurant ressemble plus à une cantine pour groupe qu’à autre chose, ni le diner ni le petit déjeuner ne sont terribles. Bref, la grosse déception du séhour (et la seule d’ailleurs)

Les circuits de randonnée / promenade (ceux que l’on a fait):

  • Torridon et le Deer Museum : balade facile entre musée et parc à cerfs, plage et village.
  • Balade dans la forêt au dessus du Loch Maree : de jolies vues sur le Loch Maree depuis les hauteurs, une promenade dans la vieille forêt calédonienne et une bonne bouffée d’air pur aux parfums de sous-bois.
  • Les chutes Victoria : rien à voir avec les impressionnantes chutes d’eau de Zambie / Zimbabwe, cette cascade est plus modeste, mais la promenade qui y mène est sympa.

 

Roadbook complet avec toutes les étapes et les randonnées envisagées sur demande.

 

 

 

7 commentaires : “Ecosse #6 NC500 [Bealach Na Ba, Applecross & Loch Maree]”

  1. Less photos sont superbes, c’est tellement beau l’Ecosse surtout cette région et l’île de Skye 🙂 !! Eilean Donan est vraiment magnifique, un road trip à refaire.

    1. merci, oui, c’est vraiment un road trip que je conseille, à 2 pas de chez nous. D’ailleurs je rêve de retrourner explorer certains coins !

  2. Toujours aussi fabuleux! L’Ecosse approche, et c’est toi qui m’as donné envie de réserver mes billets, j’ai hââââte!

    1. La North Coast 500 mérite sa réputation, et les paysages du lendemain furent encore plus impressionnants. Un de mes coins préférés d’Ecosse, c’est sur que j’y retournerai pour découvrir toute cette côte en prenant mon temps.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.