Lundi 2 mai 2011

Le départ

Nous sommes prêts pour cette petite semaine improvisée en Crète. Pour une fois, pas de départ de Paris, nous décollons simplement de l’aéroport de Metz, à 3/4 heure de chez nous. Le vol est annoncé à 19h. A 16h, nous arrivons à l’aéroport. Un peu d’attente pour récupérer les billets, enregistrement des bagages, diner rapide au seul bar / snack de l’aéroport, même pas le temps d’acheter des revues pour le vol (de toute façon, il n’y a même pas un point presse !), et nous voilà dans l’avion. Le vol est orchestré par Aegan Airlines. Rien à dire, vol sans encombre, avion suffisamment confortable pour un vol de 3h, dîner très léger. 3h plus tard, arrivée à Héraklion. Il est 23h, heure locale. Nous récupérons les bagages et cherchons le comptoir Thomas Cook, à l’extérieur de l’aéroport. Pas très visible, accueil très léger, on nous dirige vers un taxi qui doit  nous emmener à notre hôtel. A priori, nous sommes les 2 seuls à nous y rendre. Nous aurions aimé un peu plus d’indications : taxi payé ou non, accueil à l’hôtel, présence d’un représentant … Bref, c’est léger, mais on arrivera bien à se débrouiller. Le taxi file à toute allure sur la route principale de l’île entre Héraklion et La Chanée. La route grimpe et descend, toute en virage, elle suit la côté. 1/2 heure plus tard, nous voilà à  notre hôtel, l’Iberostar Creta Panorama.  Un 4*. Le taxi nous abandonne, et pour la première fois depuis que nous voyageons, s’étonne que nous lui donnions un pourboire. Ce n’est pas dans les habitudes ici. A la réception, accueil en anglais, nous récupérons les clés, un plan de l’hôtel, quelques explications et un porteur nous emmène à notre chambre.

Hotel Iberostar Creta Panorama 4*

Nous sommes dans un petit pavillon à l’écart du bâtiment principal, il fait nuit, nous ne voyons pas grand chose des jardins, l’hôtel nous parait assez grand. La chambre est spacieuse, bien aménagée, grand lit confortable, coin salon et salle de bain. Une terrasse privée avec vue sur la mer (plus exactement le petit port de l’hôtel). Petites attentions (réservation dite « VIP » en bungalow) : 2 paires de pantoufles, 2 peignoirs de bain et sur la table, une grosse corbeille de fruits et une bouteille de vin.

Notre chambreNotre chambrePetit cadeau de bienvenue (avec des pantoufles et des peignoirs) ...

La vue depuis notre chambre La vue depuis notre chambre La terrasse de notre chambre

Malgré l’heure tardive (il est 1h du matin passé), le restaurant est ouvert pour un repas léger : charcuterie, fromage, salades et desserts. Nous dinons rapidement, et puis dodo !

Mardi 3 mai 2011

A la découverte de l’hôtel

Debout 9h30, petit déjeuner au buffet de l’hôtel sur la terrasse, beaucoup de choix. On admire la vue en s’interrogeant sur le programme de la journée.

Pour commencer, réunion d’information Thomas Cook, au Creta Marine, hôtel voisin. On trouve le lieu de la réunion difficilement, celle-ci s’adresse avant tout aux clients du club Eldorador Creta Marine, presque rien sur le Creta Panorama, si ce n’est qu’il n’y a pas de représentant Thomas Cook sur place. Du coup pour les infos, c’est raté. De toute façon, on sait déjà que nous ne resterons pas à plein temps à l’hôtel, alors tant pis. En sortant, on passe à l’agence Europcar de l’hôtel (dans la guérite à l’entrée de l’hôtel Creta Panorama, mais il y a aussi des représentants des agences Sixt, à l’intérieur des 2 hôtels). Nous négocions une polo 1.4 pour 5 jours au tarif de 135€ (soit un peu moins cher que Sixt) après avoir hésité avec un 4X4 Suzuki Jimmy (285€ me semble-t-il).

Déjeuner au buffet de l’hôtel, copieux, plutôt bon, mais tout au long de la semaine, on notera une certaine redondance des plats d’un jour à l’autre. Il y a toujours des spécialités locales (plutôt pas malà, un buffet grec, des salades, … Pour nous qui n’y prendrons que les dîners (malgré le all inclusive), ça suffira. Pour tous les repas, ça doit être un peu lassant.

Nous passerons l’après-midi à explorer l’hôtel, ses jardins bien entretenus, à nous promener sur le bord de mer à la découverte des 3 petites criques artificielles privées de l’hôtel (pas de plage naturelle, les transats semblent être payant en bord de mer) et à profiter des avantages de l’hôtel.

Vue depuis l'hôtel Une crique de l'hôtel Une eau cristalline Une autre criqueVue sur la mer

Vue sur le bâtiment principal et un bungalow Les bungalows et les jardins

Fin de l’après-midi au bord de l’une des 2 petites piscines (piscines d’eau de mer), plus calmes que la piscine principale qui concentre toutes les activités de l’endroit (activités en anglais essentiellement, pour des activités en français, préférer l’Iberostar Creta Marine Club Eldorador à côté).

la piscine principale (eau de mer) Piscine secondaire (eau de mer) Piscine secondaire (eau de mer)

Puis débutera une soirée qui deviendra un rituel : cocktail du jour au lobby bar (avec ou sans alcool), sur la terrasse, à admirer le coucher du soleil. Diner au buffet (même remarque que pour le repas de midi), on notera la gentillesse du personnel toujours prêt à rendre service, à débarrasser ou déplacer une table, … puis un dernier verre ou un café de nouveau au lobby bar. Petit détour par la « discothèque » (une petite pièce à côté de la piscine) pour observer le spectacle (toujours un peu kitsch) du jour avant de rejoindre notre chambre.

Coucher de soleil Coucher de soleil Coucher de soleil

2 commentaires : “Jour 1 & 2 – Hotel Iberostar Creta Panorama”

  1. bonjour j aimerais savoir si votre arrivée tardive a poser un probleme ,? ou si il s’étais au courant .? merci

    1. non, aucun problème pour l’arrivée tardive, le personnel à l’accueil était présent et le restaurant était même resté ouvert pour nous…

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.