Jour 4 : Dzibilchaltun [1]

Mercredi 15 avril 2009

3ème jour de notre périple mexicain. Comme d’habitude, à 8 h, nous sommes  dans le bus. Ce matin, nous allons visiter un autre cité maya antique : Dzibilchaltun.

Dzibilchaltun

A une petite 1/2 heure au Nord de Merida, Dzibilchaltun est un site archéologique relativement fréquenté par les touristes. Mais cette fois, ce ne sont pas les foules en provenance de la Riviera Maya qui envahissent le site (comme à Chichen Itza), mais plutôt celles qui débarquent des luxueux bateaux de croisière à Progreso, port à 20km au Nord du site. Mais encore une fois, la connaissance du terrain de notre guide nous fera éviter le gros des foules.

L’origine de la cité daterait du IIème siècle avant JC, atteignant son apogée vers le VIIIème siècle avec le commerce du sel et des coquillages. Elle s’éteint vers 1000.

A l’arrivée, on nous remet un autre bracelet, bleu fluo cette fois, pour l’accès au site. La visite commence par un petit musée qui présente d’une part un ensemble de pièces mayas antiques, et d’autre part, une présentation rapide de l’époque maya post-colombienne.

Côté antique, une statue de chac-mool, des masques, un anneau provenant d’un jeu de balles, des poteries, des statuettes, des sculptures de serpents, des morceaux de fresques. Et ce qui a donné son nom de "temple des sept poupées" au site, à savoir un ensemble de sept poupées (munecas) en terre cuite, trouvées dans le temple principal du site.

Pour la partie coloniale, on trouve des cloches, des autels coloniaux et des autels sauvages, une exposition sur le travail du sisal, une exposition de tenues traditionnelles.

 

 

 

Laisser un commentaire

*