Jour 2 : Izamal et Hoctun

Izamal

1h de route environ de Chichen Itza. Changement de décor : nous quittons le monde maya pour le Mexique colonial. Nous arrivons à Izamal, la ville jaune.

Elle fut construite sur les ruines d’une ancienne cité maya, les moines franciscains ayant choisi le site pour y construire le Couvent Saint Antoine de Padoue (San Antonio de Padua). C’est le coeur de la ville, par ailleurs très calme. J’ai eu l’impression que nous y étions les seuls touristes. Après l’effervescence de Chichen Itza, ce fut reposant. Le couvent est composé d’une grande cour carré entourée d’arcades et d’une église assez simple, l’Eglise de la Virgen. L’ensemble étant peint d’un ocre orangé typique de l’architecture coloniale.

 1 petite heure de visite. Une pause Rafraichissement à l’échoppe du coin et c’est reparti.

 

Hoctun

Sur la route qui nous emmène à Merida, petite pause à Hoctun. Il est 17h, la chaleur est retombée, l’air de nouveau respirable. La guide nous fait visiter un cimetière typique des mayas d’aujourd’hui. C’est sur que c’est assez différent de nos cimetières européens. Ici les tombes ressemblent à des mausolées et sont très colorées. Certaines repéresentent des maisons, d’autres des églises. Chaque famille a son tombeau et ils sont repeints tous les ans. Cependant, cela reste un cimetière, emprunt de paix, repos, de silence et de respect, pas un lieu d’attraction touristique. 2 petites photos rapides pour immortaliser ces tombeaux multicolores et nous repartons attendre le reste du groupe au bus.

Merida

Il est 18h00 lorsque nous arrivons à Merida. 1/2 plus tard, après la traversée des faubourgs modernes de la ville, et la slalom dans les rues du centre historique (la visite sera pour plus tard), nous arrivons à notre hôtel : Hotel Mision Merida ***. Petite déception : la piscine est plutôt trouble, pas de filtration. Il est hors de question de s’y plonger. Tant pis pour les baignades rafraichissantes, on attendra les plages de rêves de la 2ème semaine. Les chambres sont correctes, même si le mobilier est plutôt spartiate et vieillot. La clim fonctionne correctement, les sanitaires aussi. Pour le reste, ce n’est pas pour le peu de temps que nous allons y passer … Le dîner est correct, avec des plats mexicains plutôt pas mauvais. Il a lieu dans le patio de l’hôtel, où l’on profite de la fraîcheur du soir, un chanteur guitariste nous fait profiter de son talent.

Ce premier jour se termine rapidement, nous sommes exténués et allons directement nous coucher …

Laisser un commentaire

*