Vérone (2)

Nous continuons notre promenade dans les rues de la ville. Nous rencontrons alors au détour d’une rue cet étrange monument. Que nous dit notre guide de voyage ? Il s’agirait en fait du tombeau des Scaliger, famille régnante de Vérone, qui illustre à merveille l’art funéraire à l’époque gothique.

Petite ballade sur les bords de l’Adige pour découvrir Vérone au bord de l’eau. Nous découvrons de l’autre côté, le quartier de Veronetta, l’"ancêtre" de Vérone, où les romains ont bâti leur acropole et les chrétiens leur premier sanctuaire. C’est une promenade romantique, on emplit nos yeux de lumière et de couleurs, en découvrant sur les rives, cyprès, églises blanches, palais vénitiens ocres, …

Au retour, nous découvrons "Il Duomo", la majestueuse cathédrale de Vérone. Son porche fourmille de détails ornementaux ciselés dans le marbre rose. L’intérieur aussi mérite bien une viste, ne serait-ce que pour ses fresques en trompe-l’oeil de Falconetto.


Enfin, comment visiter Vérone et ne pas voir la célèbre maison de Juliette et son non moins célèbre balcon, acte central du Roméo et Juliette de Shakespeare ? Si la maison, en elle-même, est un exemple intéressant de l’architecture gothique du XIIIème siècle, le balcon, lui, n’est que pur folklore. Ajout récent de 1935 pour faire coller l"’histoire" à la réalité. Voilà, un bel exemple de piège à touristes, malmené par les touristes. Les murs et le portes de la Casa di Giuletta sont couverts de petits mots d’amoureux ne tenant que par un morceau de chewing-gum. Et quand, avec le temps, le papier disparaît, que reste-t-il sur les murs ? des centaines de chewing-gum collés ! Personnellement, je ne vois rien de très romantique là-dedans ! et je vous passe la photo de la statue de Juliette, au sein gauche poli par les mains balladeuses des touristes : il paraît que cela porterait chance aux célibataires !


Laisser un commentaire

*