Jour 7 : Agrigente, la Vallée des Temples

Mercredi 12 mai 2010

San Leone

  • 15h30 : il fait encore trop chaud pour la visite des temples, nous décidons donc de faire un petit tour à la plage. Direction San Leone, la station balnéaire des habitants d’Agrigente à 15min de voiture de la ville. Nous trouvons facilement à nous garer, et nous débarquons sur une grande plage, quasi déserte, mais … déception … sale. Encore l’effet du hors saison ? ou bien l’état normale de cette plage ? il est vrai, qu’en dehors des réserves naturelles, plus protégées, les plages siciliennes publiques et facilement accessibles que nous avons vues ne sont pas très bien entretenues. Mais ne généralisons pas, c’est peut être un hasard, un état de fait basse saison … Nous nous contentons donc de quelques pas sur la plage, les pieds dans l’eau…

Sicile - Agrigente - Plage de San LeoneSicile - Agrigente - Plage de San Leone

La Vallée des Temples

  • 16h30 : Nous avons pris le chemin de la vallée des Temples. Nous nous garons sur un parking (privé ?) pour 3€ (valable 3h) à quelques centaines de mètres de l’entrée principale du site. Billets pris (8€/pers. sans l’entrée au musée archéologique), nous partons à la découverte des temples grecs. Le site est divisé en 2 parties. Nous commençons par celle juste derrière le guichet, la Via Sacra, c’est la plus connue et aussi la plus visitée.
  • Le Temple de la Concorde (Tempio della Concordia) est le premier qui nous apparaît. C’est le temple le mieux conservé du site, sa destination est aujourd’hui encore inconnue. Nous admirons l’équilibre de sa façade et l’illusion d’optique des colonnes qui en s’étrecissant légèrement vers le haut, contribue à donner cette impression de légèreté de la façade.

Sicile - Agrigente - Vallée des Temples - Temple de la ConcordeSicile - Agrigente - Vallée des Temples - Temple de la Concorde

  • Beaucoup du monde dans et autour du Temple. Malgré l’heure tardive, il reste encore de nombreux groupes sur le site. Nous nous éloignons rapidement et reprenons le chemin qui monte vers le Temple de Junon. La via Sacra traverse la Nécropole Bizantine : des tombes creusées dans la roche, aujourd’hui pillées et offertes aux vents.

Sicile - Agrigente - Vallée des Temples - Nécropole byzantine

  • Au bout du chemin, nous apercevons le Temple de Junon (Tempio di Giunone – Tiempo di Hiera Lacina) et ses 25 colonnes redressées au XVIIIème siècle. Il y a déjà moins de monde ici et nous pouvons observer tranquillement l’élégance du Temple qui surplombe la vallée.

Sicile - Agrigente - Vallée des Temples - Temple de JunonSicile - Agrigente - Vallée des Temples - Temple de JunonSicile - Agrigente - Vallée des Temples - Temple de JunonSicile - Agrigente - Vallée des Temples - vue sur la ville

  • Nous redescendons par le même chemin. Peu à peu, la foule des touristes rejoint le bus, et il y a moins de monde autour du Temple de la Concorde. Nous en profitons donc pour l’observer plus tranquillement cette fois.
  • Nous continuons vers l’entrée du site, où un peu à l’écart, se trouve le Temple d’Hercule (Tempio di Ercole), dont il ne reste que peu de choses : 8 colonnes redressées au début du XXème siècle.

Sicile - Agrigente - Vallée des Temples - Temple d'Hercule

  • Traversée de la route et on repart de l’autre côté du site. Dès l’entrée à droite, l’autel sacrificiel, où 100 boeufs pouvaient être sacrifiés en même temps.

Sicile - Agrigente - Vallée des Temples - Autel des SacrificesSicile - Agrigente - Vallée des Temples

  • Du Temple de Zeus Olympien (Tempio di Zeus Olimpio), il ne reste qu’une multitude de blocs immenses dispersés sur une vaste zone, qui donne une vague idée de la taille du temple à l’origine, ainsi que la staue couchée d’un colosse qui devait soutenie le temple.

Sicile - Agrigente - Vallée des Temples - Temple de Zeus OlympiqueSicile - Agrigente - Vallée des Temples - Colosse du Temple de Zeus OlympiqueSicile - Agrigente - Vallée des Temples - Temple de Zeus Olympique

  • Nous traversons une vaste esplanade derrière le temple de Zeus pour rejoindre le Temple de Castor et Pollux (Tempio dei Dioscuri, temple des Dioscures). Loin de la foule touristique, il n’y a plus personne ici. Il reste du Temple, 4 colonnes et un entablement qui s’élèvent majestueusement au milieu des ruines du temple, les blocs éparpillés au sol. Très peu de choses mais un petit côté magique.

Sicile - Agrigente - Vallée des Temples - Temple de Castor & PolluxSicile - Agrigente - Vallée des Temples - Temple de Castor & PolluxSicile - Agrigente - Vallée des Temples - Temple de Castor & Pollux

  • De là, on peut descendre vers les jardins du Kylombetra, mais il est trop tard pour nous. Nous reprenons le chemin extérieur pour rejoindre l’entrée et notre voiture. Il est 19h00 passé. Retour au B&B, douche et on ressort pour dîner. Un petit restaurant mignon et délicieux, caché en haut d’un escalier dans une ruelle qui part de la Via Atenea : Per Bacco. Une glace italienne dégustée en se promenant sur la Via Atenea pour terminer cette belle journée.

Un Commentaire

  1. Merci pour ce recit utile

Laisser un commentaire

*