Jour 3 : Noto Antica et Noto by Night

  • 17h00 : nous reprenons donc la route pour Noto Antica. En passant, rencontre avec un troupeau de vaches locales qui nous bloquent quelques minutes. On admire les paysages de cette région, rocailleux et vallonés, les champs séparés par des murets.

Vache sicilienneVache siciliennePaysage sicilienPaysage sicilien

  • 17h30: nous voilà, donc sur le site originel de Noto, détruit par le tremblement de terre de 1793. On accède à Noto Antica par une longue route en lacets, à l’écart des chemins fréquentés. Après quelques mètres, nous arrivons sur les ruines. Nous sommes seuls, pas un chat à l’horizon et nous partons à la découverte des restes de l’antique cité. A commencer par l’ancien  rempart à l’entrée des lieux (ancienne forteresse espagnole ?) et la Porte Royale. Envahie par les fleurs et l’herbe.

Noto Antica - Les remparts de la forteresseNoto Antica - La Porte Royale

  • A l’intérieur, peu de traces de l’ancienne Noto. Entre les oliviers, les buissons, les herbes folles, les fleurs, reste debout quelques portions du mur d’enceinte, quelques tours, les fondations de quelques habitations. Néanmoins, la lumière du soleil qui commence à décliner et rase les pierres blanches donne un côté très romantique au lieu. Une atmosphère particulière. Et l’on se prend à imaginer la cité à son apogée et à rêver devant la jolie vue sur la campagne au pied des remparts et tout au loin.

Noto Antica - OlivierNoto Antica - Des fleurs poussent partoutNoto Antica - Une tour toujours debout

  • 18h30 : de retour à l’hôtel, allongés au bord de la piscine, on se repose de cette longue marche. Ce soir, ce sera dîner à l’hôtel (hum le couscous de pesce pour moi et les rouleaux de viande de Jérôme ….) avant de se décider à retourner  à Noto, pour une séance photo nocturne …

Noto - by nightNoto - by nightNoto - by nightNoto - by nightNoto - by night

Laisser un commentaire

*