Jour 3 : Cave Grande del Cassibile

Samedi 8 mai 2010

Cave Grande del Cassibile

  • Après 2 jours de visites citadines et historiques, aujourd’hui, c’est excursion nature dans les gorges du Cassibile (Cave Grande del Cassibile). Les guides annoncent 1h de descente raide à l’aller et 2 heures de remontée toute aussi raide au retour ! Va falloir être en forme !
  • 10h30 : départ après le petit déjeuner pour les Cave Grande del Cassibile, où nous pensons pique-niquer. Le temps est couvert et frais, il y a plein de vent. Nous dépassons Noto direction Palazzo Acreide sans penser à s’arrêter au supermarché pour acheter de quoi pique-niquer. Pfff… aucun sens pratique. Et sur la route qui nous conduit aux Cave, pas de supermarché. On se retrouve donc à poursuivre la route jusqu’à Avola, pour acheter de quoi déjeuner. Un petit détour de 20km au moins, par une petite route en lacets très sympa certes, mais du genre à donner mal au coeur. Au retour, un bus coincé dans un virage coupera la route au moins 1/4 h ! Mais les paysages sont magnifiques, la route en lacets traversent les Monts Iblei au travers des champs séparés par des petits murets de pierres.
  • 12h00 : nous voilà enfin de retour au départ du chemin qui conduit aux gorges. Le temps est couvert, il y a toujours beaucoup de vent, on se demande s’il va pleuvoir et on s’équipe en conséquence. La vue d’en haut sur les gorges est magnifique. On aperçoit les lacs tout au fond, et le chemin qui y mène en pente raide. On s’imagine déjà que le retour va être difficile.

Cave Grande del Cassibile

  • On démarre. Ca descend bien, le chemin est tantôt de pierres, tantôt de terre, tantôt une succession de marches hautes et irrégulière. La vue sur la gorge change à chaque lacet. On admire le panorama, on s’attarde devant la flore qui égaye le chemin. Nous croisons quelques personnes qui remontent, difficilement, nous en dépassons d’autres dans la descente, mais dans l’ensemble, nous sommes peu nombreux sur le sentier. Et au fur et à mesure de notre progression, le temps qui s’éclaircit, le soleil et la chaleur reviennent. Parfait !

Cave Grande del CassibileCave Grande del CassibileCave Grande del Cassibile

Cave Grande del CassibileCave Grande del Cassibile

  • 40 min et de nombreuses pauses photos plus tard, nous atteignons le fond de la vallée. Les lacs sont à nos pieds. Nous commençons par les laghettis principaux, les plus beaux parait-il mais aussi les plus fréquentés. Enfin, fréquentés, faut pas exagérer ! quelques personnes au bord de l’eau et en train de se baigner aux abords du premier lac, mais plus on s’enfonce vers le fond de la vallée, moins il y a de monde ! des lagons bleus, aux eaux transparentes et froides se succèdent en cascades …

Cave Grande del Cassibile

  • Nous traversons la rivière Cassibile à gué, pieds nus : l’eau est très froide, mais peu profonde. Attention cependant au courant, assez fort par endroit. En passant d’une rive à l’autre, en longeant le lit de la rivière, nous arrivons finalement tout au bout des gorges, au dernier lac. Là où il n’y a plus personne. Un coin de paradis où nous sommes seuls au monde.
  • 13h00 : nous pique-niquons au bord d’un lac aux reflets bleu-verts, à l’eau d’une transparence incroyable, au coeur de la montagne. Un moment magique, tout au bout et au bord du monde …

Cave Grande del CassibileCave Grande del Cassibile

  • 14h00 : nous décidons de quitter notre coin de paradis pour aller voir les lacs secondaires : re-traversée de la rivière, re-escalade le long des rives et on récupère le sentier qui amène de l’autre côté. Le chemin est plus ardu, ça grimpe avant de redescendre et la pause pique-nique m’a coupé les jambes. Je galère. De l’autre côté, nous retraversons de nouveau la rivière plusieurs fois, grimpons le long des berges pour avancer aussi loin que possible (on pourrait aller plus loin encore, mais là il faudrait soit nager, soit escalader !). Personne, à l’exception d’un groupe d’élèves un peu bruyants qui repartira rapidement. Les lacs sont différents, plus allongés dans le lit de la rivière, moins ronds.

Cave Grande del Cassibile

  • Nous nous arrêtons en bord de falaises, dans un coin à l’ombre (le soleil revenu, ça cogne !). C’est très beau. Je fais bronzette au bord de l’eau, tandis que Jérôme, après de nombreuses hésitations, décide de se baigner (au milieu des milliers de têtards qui nagent dans l’eau claire). Il est fou, l’eau est glaciale, pas plus de 13°, mais c’est plus fort que lui ! quelques trempages de pieds et glissades plus tard, le voilà plonger dans l’eau froide du lagon (et j’ai des preuves) ! Nous avons bien ri.

Cave Grande del CassibileCave Grande del Cassibile

  • 16h00 : Nous entamons la remontée vers le sommet. Très difficile l’ascension : le premier tiers se compose de hautes marches de pierres irrégulières qui casse le rythme. J’ai des crampes dans les mollets. Petite pause, 1 l d’eau et ça repart. Le 2ème tiers du sentier est en terres et pierres mais en pente douce et régulière. Je retrouve mon souffle et monte tranquillement (Jérôme lui grimpe comme un lapin !). Ca tire dans les jambes mais je m’en sors. Le dernier tiers est plus difficile : la pente est raide, le chemin de terres et pierres alterne avec de hautes marches en pierres. Avec des pauses régulières (les photos sont une bonne excuse), nous arrivons en haut. 50 min pour la remontée. Jolie performance je dis (moitié moins de ce qu’annoncent les différents guides, à la descente comme à la montée). Il faut dire qu’avec Jérôme qui cavale devant comme si de rien n’était, pas trop le choix que de suivre, vaille que vaille !

Cave Grande del Cassibile

  • 17h00 : L’accès aux Cave est difficile, la remontée ardue, mieux vaut être dans une condition physique pas trop mauvaise, mais les paysages vus aujourd’hui valent largement cet effort. En prenant son temps, tranquillement. A l’arrivée, nous nous offrons une bonne bière et une glace au citron pour nous réconforter. Prochain arrêt sur la route du retour : Noto Antica.

Laisser un commentaire

*