Jour 2 : Syracuse – Zone Archéologique

Vendredi 7 mai 2010

Syracuse – Neapolis – Zone Archéologique

  • 15h : nous quittons la zone d’Ortygie pour rejoindre la zone dite archéologique, l’ancienne Neapolis bâtie par les Grecs sur le continent, face à Ortygie. Nous nous trouvons facilement à nous garer (gratuitement) à côté de l’entrée du site. La billetterie a été installée en face du site archéologique à proximité des baraques à souvenirs. Au moins, ça ne pollue pas le site ! Billets combinés Théâtre grec / Musée archéologique : 9€ par personne.
  • A l’entrée du site, nous laissons l’amphithéâtre romain pour la fin et nous dirigeons vers le Théâtre grec, en passant devant la zone dite Hieron II, autel sacrificiel long de 200m dont il ne reste que le soubassement.

Syracuse - Neapolis - Autel de Hieron II

  • Puis, nous arrivons au théâtre grec, joyau de Neapolis : avec ses gradins taillés directement dans la roche de la colline et pouvant accueillir jusqu’à 15000 spectateurs, c’est le plus grand théâtre de Sicile. Malheureusement, nous ne pourrons pas admirer le magnifique travail de taille des gradins et de la scène. En effet, chaque année,  mi-mai, se tient un festival de théâtre grec dans le théâtre même et gradins et scène étaient en cours d’aménagement pour les spectateurs d’aujourd’hui. Donc recouverts d’une structure faite de métal et de bois. Dommage, mais il n’en reste pas moins le site lui-même, la vue exceptionnelle sur la mer et Ortygie. Comme nous le constaterons plus tard à Tormina et Eraclea Minoa, les Grecs savaient vraiment choisir leurs emplacements !

Syracuse - Neapolis - Théâtre grecSyracuse - Neapolis - Théâtre grecSyracuse - Neapolis - Théâtre grecSyracuse - Neapolis - Théâtre grec

  • Nous laissons le sommet de la colline et le théâtre antique pour descendre dans la latomia del paradiso, les latomies étant des carrières de pierres antiques creusées dans le flanc de la colline, aujourd’hui plus ou moins effondrées et envahies par la verdure. Nous pénétrons dans l’Oreille de Denys, sorte de gigantesque caverne où, selon la légende, le tyran Denys l’Ancien, espionnait les conversations de ses esclaves. Et effectivement, dans cette impressionnante galerie, l’acoustique particulière permet d’entendre les sons amplifiés des conversations au sommet …

Syracuse - Neapolis - Latomia del ParadisioSyracuse - Neapolis - Orecchio di DionisoSyracuse - Neapolis - Citronnier

  • En repartant, arrêt à l’amphitéâtre romain : le plus grand de Sicile (ellipse de 140m sur 119m), pouvant accueillir 20000 spectateurs, il est pourtant moins impressionnant que son ancêtre grec.

Syracuse - Neapolis - Amphitéâtre romain

  • 16h : La visite de la zone archéologique a été rapide. Nous redescendons à pied vers le musée archéologique. Il faut compter au moins 2h pour la visite de ce musée qui regroupe une impressionnante collection de vestiges anciens, regroupés par période et par site de fouille. Personnellement, j’ai beaucoup aimé les salles des antiquités grecs et romaines avec de magnifiques poteries et sculptures en parfait état de conservation. Le musée est bien fait, et entre les explications des guides papiers et celles du fascicule fourni à l’accueil, on apprend plein de choses sur l’histoire sicilienne.
  • 19h : de retour à l’hôtel, détente au bord de la piscine avant d’aller dîner à Noto. On choisit le restaurant Il Gigli sur les conseils du guide, malgré le désert du lieu. Correct, bon et copieux. Balade dans la ville la nuit pour admirer les façades illuminées des palais baroques. Encore plus jolies que de jour.

Laisser un commentaire

*