20100516-Sicile-EtnaNord-2

Jour 11 : Etna Nord

Dimanche 16 mai 2010

Randonnée sur l’Etna Nord

  • 9h00 : le sommet de l’Etna est toujours dans les nuages et bien que le vent se soit légèrement calmé par rapport à la veille, le temps ne nous semble pas propice à la montée au sommet de l’Etna. Espérons que ce sera mieux demain, car c’est notre dernier jour en Sicile. Finalement, aujourd’hui, nous nous contenterons d’une petite randonnée sur le flanc Nord de l’Etna.
  • C’est parti, direction Zafferana Etnea pour acheter de quoi pique-niquer puis vers Linguaglossa. De jolies vues sur l’Etna et les différentes coulées de lave, plus ou moins récentes. C’est déjà impressionnant, mais ça le sera encore plus sur la face sud !

Vue sur l'EtnaVue sur l'Etna

  • On s’arrête au refuge Citelli, sur la route de Mareneve. C’est de là que part la randonnée indiquée dans le guide.  1750m, beaucoup de vent, et quelques degrés en moins, on remet le gilet, la veste en jean et le coupe-vent. Du refuge, belle vue sur la côte et le volcan.
  • On cherche le chemin de randonnée, mais rien n’est bien indiqué (ou alors on n’est pas très doués !). On finit par trouver un vague sentier, plus ou moins balisé, qui monte à travers un bois de bouleaux. Nous nous y engageons et suivons le chemin, bien dessiné et facile. Le bois nous coupe du vent, il fait meilleur. Mais, par endroit, des plaques de neige persistante nous rappelle que nous sommes quad même en montagne …

Randonnée Etna Nord - Bois de bouleauxRandonnée Etna Nord - Bois de bouleauxRandonnée Etna Nord - Plaque de neige

  • A la sortie du bois de bouleaux, de nouveau le vent et le froid … Et une vue magnifique à 360° : d’un côté, la côte ionienne, de l’autre l’Etna et une coulée de lave assez récente, les monts Sartorius à proximité. C’est magnifique. Nous sommes seuls au monde dans une nature dont on sent bien la force et la puissance. Une nature minérale, où le végétal parvient difficilement, par endroits, à reprendre ses droits : tâches vertes sur fond gris.

Randonnée Etna Nord - vue sur la côte ionienneRandonnée Etna Nord - vue sur la côte ionienneRandonnée Etna Nord - vue sur la côte ionienneRandonnée Etna Nord - panorama

  • Nous perdons la trace du chemin une fois sortis de la zone boisée. Nous décidons de poursuivre l’ascension, essayer d’atteindre le sommet pour mieux voir l’autre côté. Au départ, tout va bien, mais peu à peu, la pente se fait plus raide, la roche se transforme en sable noir. J’ai l’impression d’escalader une dune : les pieds s’enfoncent dans la crasse du volcan, rien pour se raccrocher et s’aider à grimper, l’impression de reculer d’1 pas pour 2 pas en avant. Avec le vent et le froid, en plus. C’est usant. Le plus difficile, c’est cette impression d’instabilité qui me fait redouter la chute ou l’entorse.

Randonnée Etna Nord - coulée de laveRandonnée Etna Nord - coulée de laveRandonnée Etna Nord - coulée de laveRandonnée Etna Nord - les Monts SartoriusRandonnée Etna Nord - les Monts Sartorius

  • Finalement, nous nous arrêtons pour pique-niquer. Il est près de 14h00. Ca fait du bien de se reposer et de reprendre son souffle en profitant de la beauté du paysage. Entre temps, le ciel s’est couvert. Assis, il fait vraiment froid. Nous avons constaté que c’était souvent le cas sur l’Etna (en tous cas sur les 4 jours que nous y avons passé) : beau ciel bleu le matin, et puis en début d’après-midi, les nuages se lèvent en altitude et ne disparaissent que dans la soirée. Un effet de la chaleur ? Après déjeuner, nous reprenons l’exploration un petit moment mais renonçons rapidement et décidons de redescendre. Et les dunes de sable de lave, c’est beaucoup plus facile à descendre qu’à grimper. Nous sommes rapidement de retour au refuge.
  • Et nous reprenons la route vers Piano Provenzana, le point principal d’accès à l’Etna par le Nord. Cette petite station de ski a été détruite par la coulée de lave de 2002. Et on la voit très bien cette coulée, comme une immense lame de fond qui emporte tout sur son page et crée un désert où ne reste que quelques troncs de sapins grillés sur place.

Etna Nord - Piano ProvenzanaEtna Nord - Piano ProvenzanaEtna Nord - Piano ProvenzanaEtna Nord - Piano Provenzana

  • Retour à l’agritourisme en passant par Linguaglossa et toujours les différentes coulées de lave qui coupent la route et vers Linguaglossa, les cultures en terrasses qui s’établissent sur les plus anciennes. Petite pause au bord de la piscine et diner dans la chambre, et demain, la face sud de l’Etna.

Etna Nord - cultures en terrasses vers Linguaglossa

Laisser un commentaire

*