Jour 2 : Chichen Itza [1]

Lundi 13 avril 2009

7h00 : Réveil. La nuit a été relativement courte mais bonne. Une bonne douche et direction le petit déjeuner.

8h00 : après un petit déjeuner rapide (peu de choix) et l’achat de nos premières bouteilles d’eau, direction le bus où nous embarquons les valises. Direction Chichen Itza, à 3/4 heure de route de là. Il a beau être tôt, on sent déjà que la journée va être chaude et belle.

La guide profite du trajet pour nous parler un peu de Chichen Itza.

 

Chichen Itza – l’Histoire

Chichen Itza, la "ville des sorciers de l’eau", "près du puits des Itza" aurait été fondé par le peuple Itza, au début du IXème siècle à proximité de cénote sacré. Elle sera la capitale politique, économique et religieuse du Yucatan pendant plus de 2 siècles et  bâtira de nombreux et grandioses monuments, de styles variés. Elle déclinera vers 1195 et perdra son rôle de capitale politique au profit de Mayapan. Mais il semble néanmoins qu’elle soit restée un haut lieu de pélerinage religieux.

Aujourd’hui, le site s’étend sur près de 300 ha et présente de nombreux monuments de syle puuc (zone sud) ou maya – toltèque (zone Nord). On y voit des évolutions dans l’architecture, les représentations et les symboles. L’un des principaux symboles sous le signe duquel est placé Chichen Itza est le serpent à plumes, Kukulcan. Traduction yucatèque de Quetzalcoatl. D’ailleurs, la légende raconte que la ville  aurait été créée par Quetzalcoatl, roi toltèque légendaire, en exil. Roi-prêtre, Dieu aux significations multiples (dieu créateur, dieu du vent et de l’agriculture, offrant le maïs au peuple …), les explications sont nombreuses. Celle de notre guide est simplement la représentation du ciel (les plumes de l’oiseau Quetzal) s’unissant à la terre (le serpent), lui offrant la pluie et ainsi la végétation. Le serpent est très présent à Chichen Itza comme nous le verrons au court de notre découverte.

 

Chichen Itza – La zone sud

9h00 : nous avons gagné un joli bracelet rose fluo et nous entrons sur le site archéologique de Chichen Itza par la zone sud. Chichen Itza est le site touristique le plus fréquenté du Yucatan. Mais à cette heure ci et en commençant par la fin du circuit touristique, à savoir la zone sud, on est presque seul sur le site. On profite pleinement de notre première rencontre avec la civilisation maya. C’est grandiose.

On entre sur le site en passant sous une arche maya, une fausse voûte en V inversé, typique de l’architecture maya.

Cette zone serait la plus ancienne du site, caractérisée par un style dit "puuc".

Premier arrêt pour la plateforme de las Tumbas. Il s’agit probablement de restes d’un funerarium dont il ne reste que le socle et les colonnes qui devaient supporter un toit en palmes. La base est ornée de fresques représentant le serpent à plumes et chacun des 4 escaliers est orné de part et d’autre de têtes de serpents.

 

Derrière la plataforma de las Tumbas, on aperçoit notre première pyramide maya. C’est la Tombe du grand prêtre (Tumba del Gran Sacerdote). Comme une mini-reproduction de la plus grande et plus connu pyramide du site, El Castillo. On retrouve l’architecture typique maya : construction pyramidale, un escalier sur chaque face représente le corps du serpent Kukulcan et se termine par une tête de serpent. Au sommet, il y a un temple. Celle-ci enferme un tombeau et est construite au dessus d’une profonde cavité. Sur l’une des stèles, on a déchiffré la date de 842, la plus ancienne trouvée sur le site.

 

On traverse ensuite les restes d’un jeu de balles auquel s’adosse la "casa colorada", aux angles arrondis et à la fresque peinte de rouge. D’en bas, on ne voit qu’un gros bâtiment, difficile d’imaginer le rôle de cet édifice.

Ensuite, l’allée débouche sur une grande place. Sur l’un des côtés, un autre bâtiment emblème de Chichen Itza : El Caracol ou Oservatorio. Il s’agit d’un observatoire astronomique. La tour de 11 m de diamètre s’appuie sur 2 plateformes. 4 portes mènent à l’intérieur qui s’articule autour d’un escalier en colimaçon (d’où le nom de "caracol", l’escargot). Le sommet est très abîmé, on y observait vraisemblablement les mouvements de Vénus.

De l’autre côté de la place, un autre édifice massif : el edificio de las Monjas, ou temple des Nonnes. Il s’agit de 2 temples construits successivement l’un au dessus de l’autre. L’escalier qui grimpe au premier étage et très raide et impressionnant.

Accolé à cet édifice, une annexe bien décorée de masques de Chaac dans le style Chenes. Sur la façade Est (sur le côté), il y a de très beaux masques de Chaac et au dessus de la porte, un personnage assis portant des plumes.

A côté, se trouve l’Iglesia, bâtiment à pièce unique isolée. Il fut sans doute baptisé ainsi par rapport au temple des Nonnes à proximité. Comme pour l’annexe, ce qui frappe, c’est la décoration très riche des façades. Celle de l’église est de style Puuc, avec des masques du dieu Chaac (le dieu de la pluie), et des figures d’escargot, de tortues, … En haut, la corniche s’orne aux extrémités de trompes de Chaac (encore lui ;))

 

Il est 10h30. La chaleur se fait plus lourde. On cherche l’ombre, très peu présente sur le site. Le moindre arbre nous sert de parasols.  Notre première rencontre avec la culture maya nous impressionne, c’est grandiose. Nous quittons la zone Sud pour rejoindre la Zone Nord , dite Maya Toltèque. Nous suivons une longue allée bordée d’artisans qui vendent leur production. C’est souvent joli et parfois original même si trop souvent "touristiques". Vous pouvez vous y arrêter et faire des affaires. Nous, notre guide nous en laisse guère le temps. Il faut pouvoir faire les éléments majeurs de la zone Nord avant l’arrivée des hordes de touristes en provenance de la riviera maya, qui arrivent aux environs de 11h. Juste le temps de faire une pause pour se rafraichir et nous repartons. Il est vrai qu’en arrivant sur l’esplanade du Castillo quelques minutes plus tard, nous constaterons la présence plus importante de visiteurs. Il va être difficile d’apprécier le site dans le calme et de trouver des angles de vue pour faire des photos sans personne dessus 😉

Laisser un commentaire

*