Jour 5 : Douz

Douz

Débarqués à l’hôtel en début d’après-midi, nous profitons de la piscine pour nous rafraîchir et nous reposer un moment, avant notre balade en dromadaire dans le désert. La seule excursion facultative que nous ayions choisi.

Premier arrêt : Sabria. Un petit air de westerne pour ce village.

Dans le désert aux alentours de Douz, nous découvrons la caravane de dromadaires qui nous serviront de montures pour cette excursion. C’est vraiment l’attraction touristique par excellence. Néanmoins, pour ceux qui comme moi, n’ont jamais eu l’occasion de monter un dromadaire, c’est une expérience intéressante. Sensations fortes garanties lorsque le dromadaire se redresse, et encore plus quand il se couche ! j’ai bien failli tomber ! Une fois correctement installé, ce n’est pas désagréable, même si mes cuisses s’en ressentiront encore quelques jours plus tard. C’est décidé, à la rentrée, gym pour remuscler tout ça !

Et puis, même sans le "manège Dromadaire", la promenade dans le désert, dans le silence (tout relatif pour cause de touristes) de la nature au crépuscule vaut bien cette concession aux rites "touristiques".

Petite pause avant de repartir. Nos guides nous préparent une galette traditionnelle cuite dans le sable. Le tout accompagné d’une bouteille de Coca Cola (moins traditionnel mais au combien universel) !

Et pour finir, coucher de soleil sur le désert, vécu à dos de dromadaire .

 

Laisser un commentaire

*