Jour 4 : Kom Ombo

Après une journée de navigation, nous arrivons à Kom Ombo en fin d’après-midi.

Le temple dédié aux dieux Horus, le faucon, et Sobek, le crocodile, se niche dans un méandre du Nil au milieu des champs. Perdu dans la campagne, le cadre est agréable. Kom Ombo est un temple récent, datant de la période gréco-romaine, il a été construit au 1er siècle après JC.

Le temple en lui-même n’est pas exceptionnel, ni très bien conservé comme Edfou, ni monumental comme Karnak. Il peut paraître banal, à la lueur du jour, mais l’heure à laquelle nous l’avons visité, à la nuit tombante, a conféré une dimension magique et hors du temps à cette visite. L’un des meilleurs moments de la croisière.

On retrouve le plan classique des temples égyptiens. A l’exception du pylône d’entrée qui a aujourd’hui disparu. Une cour précède l’accès au temple, 2 salles hypostyles (pronaos) donnent accès au naos, le sanctuaire sacré et à ses salles annexes. L’originalité du temple, réside dans le double sancutaire à Horus et Sobek et au double couloir qui enceint le naos. Les parois sont bien entendus richement décorées de scènes lithurgiques.

Petite balade en photos :

 Retour au bateau pour une nouvelle nuit de navigation. Demain matin, nous aurons accosté à Assouan.

Laisser un commentaire

*